11 février 2014

Du TOUT et de l' INSTANT : Epicure

    Si le Tout est le Tout, il ne supporte nul acroissement et nulle déperdition. Il est à chaque instant la totalité en acte. Il ne manque jamais de rien, ne compense nulle déperdition et ne prépare nulle amélioration. Encore moins travaille-t-il à dégager un sens, à clore un processus, à se dépasser lui-même dans un achèvement final. Nous sommes à mille lieux des conceptions créationnistes qui prétendent déterminer une origine, et des eschatologies qui définissent un point d'arrivée, une Fin des Temps qui livreraient le... [Lire la suite]