05 mai 2017

PRATIQUES d' EVEIL

  Il est parfois recommandable de ne pas aborder le sujet de face, de prendre des chemins de traverse, de biaiser avec la difficulté. C'est aussi un excellent moyen de décourager le lecteur trop pressé, trop avide de réponses toutes faites, de recettes de bonheur par exemple. Tout problème sérieux suppose quelque travail d'approche, quelques pas de côté, hésitation féconde, avant le grand bond. Il est bon de se cacher un peu, pas trop, mais suffisamment ; laissons tout doucement le lecteur bienveillant faire lui aussi quelques... [Lire la suite]

04 mai 2017

La DICTATURE du UN, et de la paranoïa

  Je ne lis plus guère les philosophes, et les psychologues encore moins. Mon propos n'est pas de m'instruire encore et encore, c'est plutôt de maintenir quelque temps cette matière qui s'en va, de contenir la glisse, autant qu'il est en moi, tout en sachant la cause entendue. J'en sais suffisamment, sur l'essentiel, pour n'avoir plus à courir, à me démener, à tempêter. C'est une douce sérénité, qui ne va pas, toutefois, sans une certaine angoisse, car la période présente est très anxiogène, suscitant de pénibles inquiétudes,... [Lire la suite]
02 mai 2017

ETRE SOI ? - méditation

  Il y a un temps pour tout. La recherche a ses charmes et ses âpretés, qui justifient bien des efforts. Vient un moment où il faut peser les résultats. Je suis plutôt satisfait, que l'on me pardonne, de ceux auxquels j'ai fini par venir, et me rendre - comme on dit rendre les armes - car au bout du bout c'est bien d'une certaine forme de rédition que je témoigne ici, avec l'honneur dû au courage. On veut, comme Alexandre, conquérir le monde, on verra ce qu'on verra, et tout à la fin on voit qu'on ne conquiert rien du tout, si... [Lire la suite]
28 avril 2017

PLAISIR d' ECRIRE, et de la sottise

  Pourquoi écrire ? On peut invoquer des motifs, des raisons, ils ne manquent jamais, comme témoigner, raconter, protester, contester, attaquer, se défendre, se justifier, flagorner, séduire, persuader, démontrer etc. Plus subtils sont les mobiles, car allez connaître les mobiles ! Comme de "se faire un nom", de briller dans le monde, de prendre rang, de s'immortaliser, d'évacuer un sentiment de culpabilité, soigner une blessure qui ne cicatrice pas. Enumérez tout cela, vous n'avez encore rien dit, car l'essentiel est indicible.... [Lire la suite]
27 avril 2017

"La GUERRE des OS" - De l'origine de l'homme.

  "La guerre des os" - cette expression plaisante qualifie depuis peu, ce crois-je, les querelles scientifiques et théoriques des paléoanthropologues, lesquels, à la faveur d'une trouvaille imprévue, comme de nouveaux ossements péniblement déterrés en Afrique, en Chine ou en Australie, procèdent à un pénultième changement de datation, recyclant de larges périodes, de vastes considérations sur le passé de notre espèce. Hier on tenait la belle Lucy, noble jeune dame de trois millions d'années, pour notre éminente ancêtre, et voilà... [Lire la suite]
26 avril 2017

Que signifie "SAGESSE"?

  Si le mot "philo-sophie" a un sens, il désigne clairement son objet et sa visée : sophia, que nous rendons fort improprement par "sagesse", mot insipide et galvaudé qui évoque je ne sais quelle mièvrerie de sentiment, quelle réduction pathétique de l'instinct de vie. Les Grecs ne l'entendaient pas ainsi. Le mot avait encore, à cette époque, une valeur d'énergie et de courage, que nous retrouvons également dans l'"arètè" cette excellence de la pensée et de la conduite, que nous avons affadie outrageusement dans la notion de... [Lire la suite]

06 avril 2017

Le GRAND TROU : interprétation de rêve

  La scène se déroule au dernier étage d'un immeuble dans une pièce sombre, sans porte ni fenêtre, comparable à une salle de réanimation. Je suis assis au milieu d'un groupe de jeunes gens. C'est alors que j'aperçois en face de moi, légèrement à droite, un vaste trou dans le mur, qui donne sur le noir de la nuit. Je me lève pour aller y voir de plus près. Mais il n'y a rien à voir, c'est tout simplement le vide insondable. Je réprime un frisson d'horreur : il n'est pas question que je saute dans cet abîme de non-retour. ... [Lire la suite]
05 avril 2017

ETHIQUE et MORALE

  Epicure a fixé pour longtemps l'esprit de l'éthique en écrivant (SV 77) : "Le fruit le plus grand de l'autarkeia c'est la liberté". Autarkeia : gouvernement de soi-même. Libre est celui qui est apte à se gouverner soi-même. C'est ici que l'éthique se distingue de la morale, qui est plutôt la conformité aux moeurs, le respect des normes et valeurs collectives, donc l'hétéronomie. L'éthique est personnelle, elle exprime la liberté du sujet dans la pratique consciente de l'auto-nomie, la loi que l'on se donne à soi-même. Mais... [Lire la suite]
24 mars 2017

De la VERITE comme REFUGE : Bouddha

    "Chacun de vous, devenez votre propre île, devenez votre propre refuge. Faites de la vérité votre île, faites de la vérité votre refuge. Il n'y a pas d'autre refuge". (Bouddha, Maha-parinibbâna Suttanta) "Dans ce corps même, long de quelques coudées, contenant l'esprit et ses perceptions, je fais connaître l'univers, son origine, sa cessation et le moyen menant à sa cessation". (Rohitassa Sutta) On peut comparer cette dernière citation avec la maxime delphique : "Connais toi toi-même et tu connaîtras l'univers et les... [Lire la suite]
23 mars 2017

De la MEDITATION

  Il est diverses manières de méditer. Méditer est d'abord un terme militaire : s'entraîner, plier son corps à l'exercice, à l'effort, à l'endurance. Cette indication est précieuse, il faut la garder. Pas de méditation sans participation du corps, ne serait-ce que par la position assise, le recueillement physique, la patience, sans lesquels la pensée s'en va vagabondant dans toutes les directions. Les Chinois ont développé, pendant des siècles, des pratiques de méditation en mouvement qui allient le geste à la respiration, et... [Lire la suite]