09 mai 2017

REMEMORATION : un poème de Hölderlin.

                  Ce magnifique poème de Hölderlin, comment ne pas l'évoquer quand on voyage un peu du côté de Bordeaux, comme je fis, et laisser résonner en soi la mélodie grave et nostalgique du plus singulier des poètes ? C'est en 1802 qu'il quitta sa Souabe natale, pour se rendre à Bordeaux, en diligence et à pieds, à travers une France ravagée par les conflits politiques. Une fois de plus le voici qui s'en va au loin pour occuper un poste de précepteur, fuyant sa patrie, que... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 avril 2017

HELENE : poème

                 J'ai rêvé que je parlais trois langues              La première je l'ai oubliée              La seconde me sert à parler              La troisième il faudrait l'inventer     Mais la plus belle c'est l'hellène   Riche, souple, extrêment polie   Corps de femme suave et jolie   Irrésistible comme Hélène   Qui séduisit Pâris   ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 avril 2017

La FLECHE SAINT MICHEL

     La flèche Saint Michel à Bordeaux    Si haut, si haut    C'est sûr, va me tomber dessus      Ce qui doit arriver ne peut manquer    Je suis assis à la terrasse d'un bar     Barbaresque    Je bois du thé à la menthe    Algérois, sans doute, ou bien constantinois     Sans importance    Je rêve des villes du Sud où je n'irai jamais    Filles du sud, pourquoi êtes-vous donc inabordables  ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 avril 2017

De la FORME en POESIE

  Je cherche une forme infiniment souple, ouverte, polychrone qui puisse mêler tous les tons, tous les styles, du plus sublime au graveleux, épouser toutes les sensations, écluser toutes les mémoires, brasser toutes les idées, hypothèses et conjectures, le tout dans une rhapsodie insolite, bariolée, multicolore et musicale. Ces temps-ci, dans un effort de dépassement des ordres conventionnels, je passe de la prose à la poésie, selon l'humeur et la nécessité intérieure, sans autre considération de bienséance, mais le fin du fin... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 avril 2017

CACHIMBA

   Cachimba cachimba  C'est le nom que l'on donne à la pipe à Cuba  Mais les Cubains préfèrent le cigare  Long, large, puissant - le Habana,  Plus qu'un barreau de chaise c'est un mât !    Parfois, assise devant la porte d'une cantina  Ecrasée sous son sombrero  Une femme vieille comme le monde fume pour oublier   Cinquante ans de misère  La police politique  Le mari alcoolique  Les dix lardons dont neuf sont morts à la naissance  Les berbis... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 avril 2017

GUITARE et VIOLONCELLE : poème

    Atahualpa Upanqui   Guitariste émérite   Pratiquait seize heures par jour,   Quand il jouait de sa guitare   Tous les anges du paradis   Et le diable lui-même   Se mettaient à chanter    Il est dans la musique une étrange amertume  Je ne sais quelle douleur  Qui dans la joie, dans l'allégresse même  Me serre étrangement le coeur  "Jusque dans le calice des fleurs  Une étrange douleur".    Le vibrato du violoncelle  Sur une... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 avril 2017

L'IDOLE : poème

                      L'IDOLE       Il était une fois un jeune homme     Qui chaque matin sur la plage     Dansait au soleil tout nu comme     Les libres dieux des anciens âges       Toutes les filles dans leur somme     Rêvaient du beau jeune homme nu     Qui dansait sur la plage comme     Les dieux des âges révolus.       Mais un matin la plus fofolle  ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 avril 2017

RESOLUTION : poème

     La grande catastrophe est derrière moi J'ai traversé le pire Et si je rêve encor de chutes dans le vide Je sais que je ne tomberai pas Ce sont rêves pour rire Qui ne m'engagent pas Des traces de mémoire qui s'emballent Comme ces canards ététés qui continuent de courir Grotesques ubuesques Avant de s'étaler tout d'un coup sur le sol   Ma vraie vie est ailleurs Elle tourne le dos aux spectres du passé Elle ne tourne pas en rémoulade dans les remous du passé Elle se moque pas mal de ce qui a été ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 avril 2017

FADO : poème

     Je rêvais du poème intégral    Qui dirait tout de tout    Lorsque soudain une voix se fit entendre    Voix de femme, en bas, sous ma fenêtre    Une voix qui chantait quelque chose comme un fado mélancolique    Qui remuait le coeur et le péricoeur    Une voix qui parlait au destin    Qui parlait des pauvres gens écrasés par la vie    Des coeurs blessés    Des déchirures d'amour    De celles qui s'inscrivent... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 avril 2017

La GEISHA HAS BEEN

           Elle était toute délurée        Bien qu'elle se souhaitât zen        Et gomminée, peinturlurée        Elle jouait du samisen        D'une voix molle susurait         Entre ses lèvres rouges brique       Sa langue tantôt dessinait       Une farandolle lubrique       Et tantôt raide se dressait       Serpentine et ithyphallique... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,