31 mars 2017

Le VOYAGE à KYOTO : poème

           Je voulais aller à Kyoto        Pour voir les amendiers        Les cerisiers en fleur        Les temples du Bouddha de la Miséricorde        Pavillons d'or et de jade        Les beaux jardins où bruissent les roseaux        Et les geishas peinturlurées        Beauté et volupté font plutôt bon ménage        A qui se moque d'être... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 mars 2017

La VALSE des LOTS : poème

           Connaissez-vous de par le monde un seul quidam             Qui ne se plaigne de son sort ?       L'un se plaint de son père - autoritaire et grippe-sou     Un autre de sa mère "qui ne l'aimait guère"       Qui choyait le puîné     Qui l'a privé de lait valide à sa naissance     Tel est né fatigué     Portant tout le malheur du monde sur ses épaules     Déjà las, déjà gras ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 mars 2017

DESIR : poème pseudo- sapphique

          Auprès d'Aphroditè au trône d'or      J'ai déposé mon bouquet de roses      Qu'elles te soient agréables, ô déesse      Et t'inspirent pitié pour mon amour !        La belle Lydie aux yeux si bleus      A volé mon coeur et le désir      Me brûle, me consume, et je ne sais      Si je vis ou si je meurs.        Hélas, elle passe auprès de moi    ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 23:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2017

POESIE, ma douleur, mon amour

  Poésie, ô ma douleur ! J'entendais chanter dans ma tête quelques vers à demi oubliés :        "Il est des gens de toutes sortes       Ils n'égalent pas leur destin..." De Guillaume Apollinaire, bien sûr, et je cherchais laborieusement la suite :       "Indécis comme feuilles mortes        Leurs yeux sont des feux mal éteints        Leurs coeurs bougent comme leurs portes". ("Marizibil", dans Alcools) Cela chante... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 mars 2017

Le SPHINX : poème

                     LE SPHINX : sonnet à la mémoire de Stéphane M                              Enigmatique et doublement vierge le Sphinx                Perdu dans la vapeur d'une éternelle aurore                Fixe d'un oeil éteint que la lumière dore                Cléopâtre... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 mars 2017

Les TROIS GRENADIERS : fantaisie

     Ils étaient trois gueules cassées   Qui revenaient du champ d'horreur   Ah quelles tristes fricassées   De bras, de jambes et de coeurs !   Ils parlaient des amours passées      Amour toujours belle ironie    Dit le premier la belle Rose    Ne m'apporta rien qu'avanie    Plutôt que me donner la chose    M'agaçait de ses menteries      Et moi dit le second, Fleurette    Méritait bien son joli nom ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 mars 2017

FRERE GUILLAUME : poème

                     Pour Guillaume A         Amour amer, amer amour       La rose penche sur sa tige       Déjà elle incline au retour       Le soir par les feuilles s'afflige       La nuit dispose ses atours         Echarpe noire à mon corsage       Je suis la nuit des orphelins       Quand la colère me ravage       Je le... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 mars 2017

Dans la forêt, le temps : poème

    Il est parti pour la grande forêt   Auprès d'une douce rivière Entre mousse et feuillaison La brise va au long des joncs   Aux pieds du chêne millénaire Assis sur ses talons Ses pensées vont, passent et vont   Il se nourrit de l'air du temps Parfois la biche familière Vient manger dans sa main Il n'a cure du lendemain   Quand il parle aux oiseaux Il retrouve son coeur d'enfant L'ivresse des commencements   Le temps qui passe est immobile Chêne vieillard, roseau fragile Rien... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 novembre 2016

Le BOCAGE d' APHRODITE : Sophocle

  " "Là chaque jour s'épanouissent Sous la sainte rosée, en grappes opulentes Le narcisse, des deux déesses très augustes (i) Antique diadème, Et l'éclat doré du safran ; là, toujours vives, D'un cours toujours égal, les sources du Céphise S'épanchent, vagabondes ; Et chaque jour les eaux pures pénètrent L'ample sein de la plaine aussitôt fécondé. Là se plaisent les Muses Pour y danser en choeur, et là se plaît Aphrodite menant  son char aux rênes d'or".   Sophocle, Oedipe à Colone, Choeur du second... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 novembre 2016

la GLOIRE de l'OLIVIER

            "Il est, dit-on, un arbre à l'Asie inconnu,            Et qui ne croît point volontiers            Dans la grande île dorienne de Pélops.            Il naît spontanément, redouté de la lance            Pillarde, il est vraiment un arbre de chez nous :            C'est le glauque olivier, gardien de nos enfants.        ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,