10 octobre 2019

LA POESIE EST L' ENFANT DE LA GRACE

  Le poète est un artisan de la langue : elle est sa demeure privée et publique, son temple de méditation, son lieu d'origine, sa source prolifique. C'est en elle que se construit sa véritable identité, et s'il voyage à l'étranger, ou dans les zones les plus obscures de son être, c'est elle encore qui lui offre son assise. Où qu'il aille c'est encore en elle qu'il voyage, c'est elle qui fait résonner l'impression pour la changer en poème. Tout cela ne va pas sans risques : on peut fort bien, si l'on n'y prend garde, se soûler... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 octobre 2019

HAIKU et TANKA : poésie de la sensation

  Le tanka est un poème de forme fixe, fort prisé dans la tradition poétique japonaise. Il comprend cinq vers impairs, respectivement de 5, 7, 5, 7 et 7 pieds, soit 31 pieds au total. Vers impairs, nombre de vers impair, nombre de pieds impair : c'est le règne de l'impair, si l'on met à part la somme des deux vers de 5 pieds. Le tanka est en quelque sorte un haïku prolongé. Remarquons que les trois premiers vers forment très précisément un haïku (5,7,5). Le haïku est incisif, direct : il saisit une sensation et la fait vibrer,... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 octobre 2019

TANKA d' AUTOMNE

       Tanka d'automne         Délire de feuilles !      Dans l'automne ébouriffé      Le soleil qui danse !      Hé quoi, j'en oublierais presque,      Tout transi, de respirer !
Posté par GUY KARL à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 septembre 2019

LUMIERE : poème

                                 LUMIERE                Lumière ! Ah que ne puis-je enfin              M'élançant par de là les barrières du monde              Au de là de l'espace et au de là du temps              Me dissoudre en poussière              Disséminé dans... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
20 août 2019

SONATINES d' ETE : poème

                      SONATINES                               I                   Il regarde tomber la pluie                 Le vieil homme sur le seuil                 Les pensées qui s'élèvent en son coeur                 Sont toutes... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 mai 2019

De la PAROLE POETIQUE

  Ce qui différencie la poésie de la prose ne se ramène pas à une question de présentation, de mise en forme, ni même de rythme. On peut toujours versifier et rimer, cela ne fait pas encore un poème. Ni même de distinguer des thèmes réputés poétiques que par tradition on abandonne au poète, supposé en parler en connaisseur. Tout cela est secondaire, et ne permet pas de capter l'originalité de l'esprit poétique. En fait il faut chercher en amont, dans la disposition très particulière qui fait le poète : un rapport singulier à la... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 mai 2019

CHANSON de FEUILLE : poème imité de Leopardi

        - "Loin de ta propre branche, où vas-tu ?         Pauvre feuille si frêle, où donc vas-tu ?" -        - " Du chêne où je naquis, où je vécus         Le vent m'arrache et me promène         Des bois à la campagne         Des vallées à la montagne,         Toujours je vais vaticinant                Au gré du vent         Et... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 mai 2019

FLEURS du DESTIN : poème

    Il est tant de choses   A laisser, qu'elles tombent    D'elles-mêmes comme feuilles,   Ou qu'un génie indifférent,   Ou qu'un sort malveillant s'en empare et les jette   Au sol, les déchiquette,    Pauvres déchets de ce qui fut la vie. C'est le destin   Faste ou néfaste,   Qui nous travaille, nous tenaille   Nous saisit, nous transit   Jusqu'à l'incandescence,   Et quelquefois nous hisse jusqu'au faîte,   Duquel hagards nous retombons ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 avril 2019

L' EUNUQUE FOU : poème burlesque

       L'eunuque fou du Rouanda    Sniffeur de coke et onaniste    Que le pape recommanda    Aux maffiosi esclavagistes,    De tous les bordels tenait liste    De Zanzibar à l'Ouganda                                         Ami, garde-toi du sublime                              ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 mars 2019

BEAUTE du CLASSIQUE

  Un commentateur, au vu des poivronnades publiées ici, me fait savoir qu'il me considère comme un classique. La formule me va. Encore que ce terme puisse désigner un tour de pensée, ou d'écriture, quelque peu désuet, et qui sent la poussière, j'y vois plutôt une qualité de l'intelligence, une réserve de la sensibilité, le gôut de la mesure, l'amour de la beauté, de l'équilibre juste entre le haut et le bas, l'art de suggérer, de glisser délicatement à la surface des choses. Rares sont ceux, aussi bien dans l'art que dans la... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,