02 décembre 2019

La LOI de la TRANSMUTATION : Rilke

    Voici le dernier des "Sonnets A Orphée" de Rilke, qui clôt le majestueux cycle des Elégies et des Sonnets.        "Silencieux ami des lointains nombreux, sens,      Comme ton souffle encore accroît l'espace.      Dans la charpente des sombres beffrois      Laisse-toi retentir. Ce qui se nourrit de toi        Deviendra fort par cette nourriture.      Dans la transformation entre et sors.      Quelle... [Lire la suite]

25 novembre 2019

DELAISSEMENT : RILKE : Débuts des Elégies

          "Qui donc, si je criais, m'entendrait parmi les hiérarchies       Des anges ? et supposé que l'un d'eux soudain       Me prenne sur son coeur :  je succomberais       De son existence plus forte. Car le beau n'est rien       Que le début du terrible, que nous supportons à peine,       Et nous l'admirons ainsi parce qu'il dédaigne séreinement       De nous détruire. Tout ange est terrible.  ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
14 novembre 2019

POETIQUE de la TERRE

  J'ai la chance de ne point souffrir de céphalées, et de migraines encore moins, affections très dommageables et pénibles, si j'en crois quelques-uns qui en souffrent. Au total mon cerveau fonctionne à peu près correctement, mais il faut dire que je le ménage, lui évitant de longues et fastidieuses opérations spéculatives. J'ai appris à repérer immédiatement les signes de fatigue, et je ne crains pas l'inachèvement et le désordre, sachant qu'à une heure plus favorable je saurai bien rectifier la chose. Contention et forçage... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
04 novembre 2019

Destination oubliée : poème

             Destination oubliée        Un vieux bonhomme marche avec sa canne      Où donc va-t-il, où donc croit-il      Que le mènent ses pas ?      Longs ou courts, vifs ou lents,      Nos pas nous mènent tous chez Hadès.
Posté par GUY KARL à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 octobre 2019

LA POESIE EST L' ENFANT DE LA GRACE

  Le poète est un artisan de la langue : elle est sa demeure privée et publique, son temple de méditation, son lieu d'origine, sa source prolifique. C'est en elle que se construit sa véritable identité, et s'il voyage à l'étranger, ou dans les zones les plus obscures de son être, c'est elle encore qui lui offre son assise. Où qu'il aille c'est encore en elle qu'il voyage, c'est elle qui fait résonner l'impression pour la changer en poème. Tout cela ne va pas sans risques : on peut fort bien, si l'on n'y prend garde, se soûler... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 octobre 2019

HAIKU et TANKA : poésie de la sensation

  Le tanka est un poème de forme fixe, fort prisé dans la tradition poétique japonaise. Il comprend cinq vers impairs, respectivement de 5, 7, 5, 7 et 7 pieds, soit 31 pieds au total. Vers impairs, nombre de vers impair, nombre de pieds impair : c'est le règne de l'impair, si l'on met à part la somme des deux vers de 5 pieds. Le tanka est en quelque sorte un haïku prolongé. Remarquons que les trois premiers vers forment très précisément un haïku (5,7,5). Le haïku est incisif, direct : il saisit une sensation et la fait vibrer,... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 octobre 2019

TANKA d' AUTOMNE

       Tanka d'automne         Délire de feuilles !      Dans l'automne ébouriffé      Le soleil qui danse !      Hé quoi, j'en oublierais presque,      Tout transi, de respirer !
Posté par GUY KARL à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 septembre 2019

LUMIERE : poème

                                 LUMIERE                Lumière ! Ah que ne puis-je enfin              M'élançant par de là les barrières du monde              Au de là de l'espace et au de là du temps              Me dissoudre en poussière              Disséminé dans... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
20 août 2019

SONATINES d' ETE : poème

                      SONATINES                               I                   Il regarde tomber la pluie                 Le vieil homme sur le seuil                 Les pensées qui s'élèvent en son coeur                 Sont toutes... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 mai 2019

De la PAROLE POETIQUE

  Ce qui différencie la poésie de la prose ne se ramène pas à une question de présentation, de mise en forme, ni même de rythme. On peut toujours versifier et rimer, cela ne fait pas encore un poème. Ni même de distinguer des thèmes réputés poétiques que par tradition on abandonne au poète, supposé en parler en connaisseur. Tout cela est secondaire, et ne permet pas de capter l'originalité de l'esprit poétique. En fait il faut chercher en amont, dans la disposition très particulière qui fait le poète : un rapport singulier à la... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,