18 septembre 2018

L' ERRANT : poème

    Il est parti vivre à la lisière   Au de là commencent les solitudes   L'inquiétude et l'effroi.     Ni d'ici ni d'ailleurs   Sans lieu ni feu parmi les hommes   Où qu'il aille il trace la frontière   Annule ce qui se croit.     Il est autre résolument   Etranger à toutes les querelles   De préséance et de tutelle,   Il s'en remet à ce qu'il voit     Il n'a ni futur ni passé   Aucun regret ne le poursuit   Dans son... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 août 2018

En PAUVRES LIEUX : poème

    Ultime lieu   Où le corps défaille sur le seuil   Effaçant souvenirs de joie ardente   Quand le sexe et la vie confondus dans la flamme   S'élançaient à l'assaut du ciel   C'était belle parade, par Zeus !     Maintenant je croupis sur la terre   Seul mon esprit, rétif   Galoppe encor par les steppes arides   Sans pouvoir se poser nulle part   Et nulle auberge ne le peut recevoir   Et nulle source ne le désaltère;     Lassé des faux... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 août 2018

L'ECART : poème

      En moindre lieu    C'est Höldelin-poète qui le dit    Surgit cela que l'on n'attendait plus    Le perdu, le relégué, le nié    L'enfant de nulle descendance    Oblique, à l'ombre du chemin      Et qui n' a pas de nom encore      Nulle place dans la langue          La plupart ne le remarquent pas     Ils passent, obnubilés par leurs affaires,    A peine s'ils ne... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
25 août 2018

FLUX : méditation

          Nous croyons que nous sommes des corps     Stables comme des marbres - hélas     Nous ne sommes que des flux     Flux branchés sur d'autres flux     Flux de flux, milliards de flux     Ils coulent de toute éternité     Dans tous les sens à la fois     Nul ne sait d'où ils viennent, où ils vont      Mais ils vont       Inexorablement branchés, entremêlés,     Et tous ils vont... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 août 2018

REVER l' AMOUR

        Je rêvais l'amour...c'est comme au bord de la mer     Voir des corps nus ballottés par les vagues     Qui montent, qui descendent, et de droite et de gauche     Tournent, versent, tirent en tous sens     Sans jamais se rejoindre, déportés     Au gré d'une force plus forte,     Contrariante, et jamais     Ils ne goûtent au divin repos.     Ainsi va la vie,     Reliant et déchirant, de proche et de... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 août 2018

REVE de CROCODILE : fantaisie

      Dans la fumée de ma pipe     Tout l'univers s'irréalise     Comme un rêve de crocodile       Depuis des millénaires     J'attends, tapi au fond du Nil     La gloire de l'Année Solaire         Je vois passer au fil de l'eau     Barges de bois et jarres d'huile     Pauvres raffiots rien de nouveau       Parfois un cadavre descend     Bouche cousue sur le néant      ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mai 2018

POEME pour HERACLITE

  "Le maître des plus nombreux, Hésiode. Celui-ci, ils croient fermement qu'il sait le plus de choses, lui qui ne connaissait pas le jour et la nuit : car ils sont un" - Héraclite, fragment 57 DK       Ils ne savent pas ce qu'est le jour   Ils ne savent pas ce qu'est la nuit     Ils ignorent jour-nuit   Serpent aux ailes blanche et noire     Qui enserre le monde     Qui enserre le temps   Dans l'éternel embrasement.        
Posté par GUY KARL à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 mars 2018

PENSER, PANSER

  Penser c'est panser la perte. Tenter de la compenser. Hélas, peine perdue que de calculer à l'infini les pertes et les gains. Médiocre arithmétique. Mieux vaut faire pas de côté, se lancer dans la brèche, esquisser pas de danse. La perte ouvre à l'ouvert : ici soit ta demeure, mobile et immobile, indélogeable.
Posté par GUY KARL à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 février 2018

NEIGE : poème

      Neige, ma neige, ô merveilleuse neige     Si rare en ce pays du Sud     Saupoudré de soleil !       Je revois mes campagnes du Nord     Etangs gélés, joncs hérissés,     Les patineuses qui tournoyaient, foulard au vent,     Leur sourire et leur rire de joie, leur effroi,     Je me chantais un poème à demi oublié,     Les paroles me gelaient dans la bouche     Et tout le corps dansait !     ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 décembre 2017

Sur un PONT d'ARAGON(1)

    Un modeste pont en Aragon, mais si joliment voûté, entre deux berges de rocailles et d’herbes sèches. Quelques arbres sous le soleil attendent le printemps. Tout est calme, comme suspendu entre deux saisons. Des oiseaux guillerets se chamaillent dans la broussaille.  Il y a je ne sais quoi d’irréel, de déplacé dans ce tableau, comme si le temps s’était arrêté, abandonnant sur ses rives ce monument d’un autre âge qui évoque de lointaines conquêtes, d’âpres luttes humaines contre les éléments hostiles, de pauvres... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 20:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,