29 mars 2010

APPRIVOISER la HAINE

Peut-on combattre la haine? Plutôt l'apprivoiser. Car c'est un étrange ressort de la haine de se nourrir de soi pour se combattre! Et c'est souvent une haine plus forte encore qui inspire les pacifistes, amoureux de l'amour et puristes de la belle âme! On ne combat pas la haine par la détestation, fût-elle sublime. Les dévots de l'amour universel ont parfois de ces accents acérés qui révèlent bien autre chose que l'amour. Pour le dire d'un mot je me méfie des discours sur l'amour autant que je désapprouve la haine. La haine est une... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 mars 2010

KAIROS : du temps et de l' éternité

Que voilà de graves propos! Il faut parfois revenir à l'inspiration fondamentale, définir avec soin nos fondements et nos projets, mais pas au point de pontifier! L'imagination réclame très vie ses droits, et il vaut lui faire sa part, au risque même de la frivolité. Un air trop sérieux compromet le discours, le tire vers le ridicule. Philosophons certes, mais aussi amusons-nous à nos inclinations et à nos fantaisies. C'est le rêve nocturne, souvent, qui nous rappelle nos devoirs d'éjouissance. J'ai rêve d'une nichée de chiots qui... [Lire la suite]
10 mars 2010

De la SUBLIMATION : ETHIQUE de la TRANSVALUATION

Sublimer c'est renoncer à la satisfaction directe de la pulsion, à l'acte d'accomplissement par lequel le sujet s'empare de l'objet sur le mode sexuel, cannibalique ou sadique. Mais la motion inconsciente n'est pas supprimée ni clivée ni refoulée. Elle se déplace vers un autre mode de satisfaction plus conforme aux exigences sociales et morales : métaphorisation. Délestée de sa finalité de maîtrise, désexualisée, elle se convertit en projet culturel, tout en conservant sa force créatrice, inventant une nouvelle direction et un nouveau... [Lire la suite]
09 mars 2010

SORTIR du DEUIL : ETHIQUE de la PERTE

Le deuil est l'expérience de la perte d'un objet investi de pulsions, de désir et de fantasme. Si, lors d'un décès, on sait forcément qui on perd, on sait fort mal, en revanche, ce qu'on perd dans la perte de cette personne. D'où le caractère éprouvant, et irrationnel de la douleur. Avec l'objet c'est un pan entier du moi qui s'en va, brèche sanglante, béance qui rouvre les inquiétudes et les angoisses archaïques. Comme le tout petit enfant livré aux cachemars, le sujet s'expérimente abandonné, mutilé, menacé de ruine. Rétraction... [Lire la suite]
07 mars 2010

AGALMA : le coeur du fantasme

To Agalma : l'ornement, la merveille, le joyau, le bijou. Coeur sensible et incorruptible de la beauté. Ce qui surgit inopinément dans la rencontre, comme figure indépassable du Kaïros. A croire que tout l'appareillage de l'imaginaire, toutes les constructions fantaisistes et hétéroclites de nos fantaisies, diurnes et nocturnes,  ne sont que brouillage, tissage alambiqué autour d'un  centre, fort difficile à repérer, mais qui se révèle enfin au terme d'une longue quête. Dites moi votre fantasme et je vous dirai qui vous... [Lire la suite]
22 janvier 2010

PHILOSOPHIE et PRATIQUE de la RELAXATION ACTIVE

Je me permettrai de mentionner ici l'activité que je dirige à la MJC du LAU, chaque lundi à 18h30 dans le Foyer: RELAXATION ACTIVE. D'aucuns pourraient trouver surprenant qu'un philosophe se commette à pratiquer des activités psychophysiques, tant est répandue l'opinion qu'un penseur est une grosse tête dépourvue de  corps. Mais je rappellerai volontiers l'idée de Montaigne qu'une tête bien faite vaut mieux qu'une tête bien pleine! Je me suis formé à Nancy, pendant trois ans, entre 1996 et 1999, à la Relaxation Active, dans... [Lire la suite]

07 janvier 2010

Le DESIR et le PROBLEME ETHIQUE

La question éthique par excellence, depuis l'Antiquité, c'est : comment gérer nos désirs? Pour y répondre avec sérieux il faut une connaissance préalable des rapports du Soma, de la Psyché et du Noos. Au delà des besoins corporels se pose la question du rapport entre LE désir et LES désirs, changeants, instables, tou jours renaissants et liés à une représentation d'objet. Il en résulte qu'on confond trop souvent le désir et l'objet, dans une simplification abusive, un peu naïve, où l'on croit pouvoir déterminer le désir par l'objet.... [Lire la suite]
31 décembre 2009

De la SIDERATION , et du DESIR

Sidération : état d'anéantissemnt subit produit par certaines maladies qui semblent frapper les organes avec la promptitude de l'éclair ou de la foudre, comme l'apoplexie ; état autrefois attribué à l'influence malfaisante des astres : siderationem, de sidus, astre (Littré). En psychologie  la sidération définit un brusque arrêt de toutes les fonctions psychiques perceptives, chute dans la pétrification émotionnelle. La sidération est consécutive à une effraction soudaine, imprévisible d'un objet ou d'une situation qui plonge le... [Lire la suite]
30 décembre 2009

Du COUP de FOUDRE

Qu'est ce qu'un coup de foudre? C'est d'abord un coup, et l'on ne prend pas garde, en général, à cette occurrence. Coup de pied, coup de lune, coup de blues, coup de barre...un coup avant toute autre chose, qui suspend la temporalité, qui étonne, bouleverse, renverse, frappe et tétanise, électrise, plonge dans la stupeur, coupe en deux, ravit, étonne et émerveille. Et puis voici la foudre, coup de foudre, à croire que Zeus en personne a lancé le feu du ciel, ou Apollon qui de ses traits perfides nous aurait stupéfié, ou Eros, ou... [Lire la suite]
18 décembre 2009

Du REEL en PSYCHANALYSE

Il n'est plus guère intéresant de faire aujourd'hui le procès de la psychanalyse. Trop d'échecs, de dépressions récurrentes en signent la relative déconvenue. Il est loin le temps où Freud et ses disciples pensaient revolutionner  la conscience collective, et générer d'authentiques guérisons. Sans doute la psychanalyse n'est-elle pas vraiment une thérapie. Plutôt une exploration. Voire un chemin de connaissance. Dans un ouvrage important Serge Leclaire se proposait de "démasquer le réel". Qu'est-ce à dire? Par delà... [Lire la suite]