10 octobre 2014

Leçon du Désir

    Depuis que j'ai fini mon ouvrage je suis en apesanteur. Ce n'est pas un post partum, ni une décompensation, mais une sorte de flottement, de glissement sur les ailes légères du temps qui passe, et qui me porte. Je n'ai plus rien à faire, j'ai rempli mon contrat. Quel contrat? Un contrat entre moi et moi, une sorte d'obligation toute intérieure, purement privée. Sans doute me suis-je dit, à une époque lointaine, à une date indéterminée, à peu près ce que s'était dit Schopenhauer : "j'ai trouvé que la vie est une énigme,... [Lire la suite]

06 octobre 2014

NE CHERCHEZ PAS LA LUTTE! !

    "L'homme sage ne cherche aucune activité liée à la lutte". Phrase d'Epicure cité par Kundera dans "La Lenteur". J'ajouterai ceci : le jeune homme est volontiers batailleur, désireux de faire l'expérience de ses forces propres dans la rivalité et l'affrontement. C'est un moment nécessaire, mais il devrait passer. Aux hommes mûrs de contenir l'impétuosité de la jeunesse, ou à défaut, de l'orienter vers de plus nobles causes. On voit bien, par ailleurs, comment les régimes autoritaires savent flatter les jeunes pour les... [Lire la suite]
02 octobre 2014

ACTUALITE d' EPICURE

    Après la "Lettre à Hérodote" d'Epicure, et le "De natura rerum" de Lucrèce, il eût fallu un grand livre qui présentât une version renouvelée de l'épicurisme, à la mesure des temps nouveaux, qui sût réanimer l'inspiration fondamentale et projeter de nouvelles lumières sur notre condition. Un livre infiniment gai, de "gaie science", avec, en prime, une rudesse sans concession, une rigueur impitoyable dans la méthode, et de fortes sentences résolutives. Car enfin, cette pensée seule, si difficile, si désenchantée au fond,... [Lire la suite]
26 septembre 2014

VOIX INTERIEURES : méditation

    Dans ces retours inattendus d'impressions anciennes je perçois confusément un appel à ce qui fut - et reste - ma passion secrète, mon rêve obscur et persistant, ma chimère la plus intime, qui fait corps avec mon corps, qui insiste et refuse de se taire : poésie, amour de la nature, de l'art et de la beauté. Car enfin, si je me suis si longtemps fourvoyé, c'est par nécessité, non par goût, sachant de science sûre qu'il me fallait, si je voulais un jour vivre pleinement mon désir, nettoyer d'abord, curer et récurer la... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 13:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
24 septembre 2014

LA BOUCLE de la VIE : aliénation et vérité du sujet

    C'est avec un étonnement ravi que, ces derniers temps, je retrouve en moi des sensations, des images, des désirs même, de ma prime jeunesse d'étudiant, d'une période oubliée, où je n'avais aucune idée arrêtée sur mon avenir, où je baguenaudais par les rues de la ville, plutôt insoucieux et incurieux des études officielles auxquelles j'étais censé adonner toute mon énergie. J'étais inscrit en philosophie, mais je m'intéressais bien davantage à la littérature, poésie au premier chef, lisant, annotant, commentant mes... [Lire la suite]
22 septembre 2014

CROQUIS de COLLIOURE : poèmes

                           CROQUIS de COLLIOURE                                         OUVERTURE                  En 1905 le destin réunit à Collioure plusieurs peintres célèbres qui, en quelques mois, réalisèrent une quarantaire de tableaux illuminés, célébrant l'exceptionnelle beauté du lieu. On les appela les... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 septembre 2014

De l' EXPERIENCE de la LIBERTE

       Dans un premier moment la liberté s'éprouve comme suspension de toutes les contraintes, nécessités et obligations. C'est un moment exquis, où l'on goûte, à chaque fois, le plaisir d'un dégagement, la volupté de la dépréoccupation, moment de grâce, de facilité, de réconciliation. Soudain l'horizon s'élargit, le corps se dilate, la respiration se fait ample et souple, tout semble à nouveau possible, accessible, offert au courage du coeur. Ainsi donc la vie, la vraie vie, c'est cela, c'est cette ouverture... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 septembre 2014

ETE INDIEN

    Mon livre "De la Faille et de la vérité", publié dans le blog "Le Chaos philosophe" est pour l'essentiel terminé, dans la mesure où une "terminaison" est possible, alors qu'il reste beaucoup à corriger, et qu'un livre, comme un poème, est un "état de livre", sans cesse amendable et perfectible. Mais la structure de l'ensemble est solide, conforme à mon intention, et, je crois, compréhensible au lecteur bienveillant et attentif. Tout auteur, consciemment ou non, choisit son lecteur, ne serait-ce que par le style, s'il... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
02 septembre 2014

La PSYCHOSE HEIDEGGER

                                                                                         Chaque fois que j'entreprends la lecture d'un essai de Heidegger, je fais la même expérience pénible. J'aborde l'ouvrage de front, plein de bonne volonté, décidé à mettre de côté toute prénotion et prévention, pour lire le... [Lire la suite]
01 septembre 2014

La PSYCHOSE HEIDEGGER II

      Délire du Sens, délire d'interprétation : Heidegger pose en toute gratuité je ne sais quel mouvement souterrain de l'Etre qui travaillerait l'histoire en profondeur, apparaisssant dans les temps d'or de l'origine, pour disparaître bientôt sous le voilement de la métaphysique, n'existant plus qu'au titre de l'oubli, oubli de l'Etre, négativé dans les prestiges fallacieux de l'étant sous la dictature de la volonté de puissance. Relecture grandiose, mais parfaitement infondée, reposant sur un préalable totalement... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,