14 janvier 2015

Le REGARD du CHAT

    Kant n'aimait pas les chats au motif qu'ils sont "électriques". Observation judicieuse : quand vous caressez un chat, il y a comme un courant d'électrons invisibles mais sensibles qui glisse tout au long de son pelage, avec une sorte de crissement doux et prolongé, qui vient stimuler, exciter, ou irriter votre propre sensibilité. La remarque va plus loin encore, à croire que le chat est comme aimanté par tout ce qui dégage, homme ou bête, une excitation, à la laquelle il répond instinctivement par son approche,... [Lire la suite]

14 janvier 2015

ECLAIRCIE : poèmes orphiques

                  Voici trois petits poèmes, écrits il y a cinq ans, qui me semblent une réponse adéquate aux événements du jour, tout en dépassant de loin l'actualité vers une éthique de la joie lucide.                          I   A nous de nous tenir dans l'éclaircie Du vide. Apre vertu Vertu du coeur.                     ... [Lire la suite]
13 janvier 2015

DESIR de SAPPHO - poésie 6

    Saisissez le titre du message Insérer :      Police   Taille police                                                                          ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 janvier 2015

ODES pour UN QUI FUT : poésie 13

ODES POUR UN QUI FUT     Argument   Ces poèmes ont très longtemps dormi dans mes tiroirs, non que je les eusse dédaignés, mais une sorte de pudeur, excessive peut-être, m’a toujours empêché de les publier. Je ne les ai laissé lire qu’à quelques très rares intimes. C’est que la matière est très personnelle : c’est le dialogue, qu’à une certaine époque, fort difficile, j’entretins avec le défunt, l’Un qui fut, mon père, décédé dès avant ma naissance, et dont je ne connus ni la figure vivante ni la voix – et ce fut... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 23:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
12 janvier 2015

ODES POUR UN QUI FUT (V à IX)

                                                 V                               Je suis né après toi, bien loin ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 22:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 janvier 2015

ODES POUR UN QUI FUT (X à fin)

                                                          X                                  « C’est joie de vivre dans la nuit aimante ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 janvier 2015

ESPRIT DE LIBERTE - ESPRIT DE VERITE

    Quand la gigantesque émotion qui a saisi le pays ces temps-ci sera un peu retombée, il faudra se poser, à froid, quelques questions essentielles, en particulier sur cette liberté d'expression revendiquée comme un droit inaliénable et fondamental de la République. Je m'en réclame évidemment, comme citoyen et comme auteur, car, sans elle, que vaut une parole, quel crédit accorder à la parole, si elle est d'emblée soupçonnée d'être platement conforme au discours en vigueur, opportuniste et mensongère ?  Dire sans... [Lire la suite]
09 janvier 2015

De la VERITE EN POESIE

    De quelle vérité nous parle le poète? D'abord de sa vérité, qui pourait n'être que la sincérité, la conformité du dire avec le senti. Cette idée fonde ce qu'on pourrait appeler la poésie subjective, telle qu'elle a été promue par le romantisme, avec ses suites et ses avatars jusqu'à l'époque contemporaine. C'est davantage la véracité que la vérité au sens propre, ce qui se vérifie dans le fait que le lecteur ne peut apprécier ce genre de poésie que dans la mesure où il partage les mêmes affects, la véracité de l'un (le... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 janvier 2015

DU TRAVAIL POETIQUE

    Depuis que j'ai fini la rédaction de mon grand ouvrage "De la Faille et de la Vérité" je me suis abstenu de toute activité philosophique, estimant avoir mis au net ma propre pensée. Je suis retourné à ma passion fondamentale de la poésie, qu'à dire vrai je n'ai jamais oubliée. J'ai entrepris depuis lors un travail de révision de mes anciens recueils qui dormaient dans mes tiroirs, et de queles-uns de ceux que j'avais publiés sur ce blog.  C'est toujours une épreuve de relire des textes qui, lors de leur rédaction... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
06 janvier 2015

POESIE 14 - Le réel éclaté

                      LE REEL ECLATE : poésie 14                   LIVRE I : REQUIEM                                        1     ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :