02 février 2015

L'OPERA DE LA MORT ET DE L' AMOUR : poésie 4

     L’ opéra de la mort et de l’ amour         Partition lyrique pour solistes, chœurs et orchestre baroque Personnages : le narrateur                       Hellmuth                       Jeanne                       L’enfant              ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2015

OPERA : suite 1

    LETTRES et CAHIERS   8 CAHIER de JEANNE   L'enfant vit en moi Je ressens ses battements Il mange, il respire Il se nourrit de ma sève Il grandit de noe amour   Si c'est un garçon IL sera comme son père Arbre tutélaire Ample racine, tronc droit Branches larges dans le ciel.   9 Cahier d'Hellmuth   Tant de compagnons Sont tombés autour de moi Je pleure de froides larmes Et parfois je rêve De mon pays d'avant guerre Vignes vertes sous la brise   10 Cahier d'Hellmuth ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 février 2015

OPERA de 'L'AMOUR et de la MORT -ACTE II

    ACTE DEUX : l’ENFANT     1 Je ne sais rien encore Rien de moi-même et du monde Ils parlent de moi Ou plutôt de leurs désirs, En souriant je les écoute.   2 J’entends leurs voix Comme un murmure indistinct Un peu d’eau qui coule Je ne comprends pas très bien Mais leurs voix bercent mes rêves.   Je devine un monde Etrange, vaste inconnu De l’autre côté Leurs paroles m’interpellent Aux rives de la lumière   Lové dans l’obscur De cette enveloppe tiède Je laisse advenir... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 17:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 février 2015

OPERA de l'AMOUR et de la MORT - ACTE III

                     ACTE TROIS                      LE NARRATEUR   Cinquante-cinq ans Une vie entière ou presque Que j’ai oubliée, Je ne m’y reconnais plus A-t-elle jamais été ?   Je me sens tout nu Tout neuf, natif, inconnu Comme un nouveau-né Et parfois je me sens lové Dans les limbes du passé.   Etrange folie De... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2015

OPERA de l'AMOUR et de la MORT : ACTE IV(fin)

        ACTE QUATRE : LES FLEURS DU SUJET              Le NARRATEUR     Les fleurs du sujet Dans l’univers qui s’effeuille Fleurent au matin S’épanouissent au soleil Tombent au soir qui flamboie.                    GUY   1 Sans aucun pont fixe Suis-je un errant du Tao Ivre en poésie, Un schizophrène en cavale Amoureux de l’impossible ? ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 janvier 2015

Les TROIS PILIERS de la VERITE

  Je ne puis nullement me satisfaire d'une position strictement relativiste, selon laquelle il ne peut y avoir de vérité qui tienne, que la vérité est une chimère, ou un idéal inaccessible. Ce positionnement peut se défendre dans le domaine du savoir, lequel, comme chacun sait, est évolutif, contingent, amendable et perfectible, mais, sous l'aplomb d'une évidence première, remarquablement établie par Démocrite : "L'homme doit connaître au moyen de la règle que voici : il est écarté de la réalité". La première vérité, universelle... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:04 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 janvier 2015

ECARTELEMENTS - POESIE 15

      ECARTELEMENTS : POESIE 15         PROLOGUE                                                       Nous creusons nos tombeaux avec nos dents                                                            ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 18:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
28 janvier 2015

ECARTELEMENTS - II : Incertitude

                           INCERTITUDE         Quitter, il faut quitter. C’est la rupture qui coûte, qui délivre, Lâcher, risquer les mots qui coupent.   Je suis en voyage, de passage dans le no man’land d’incertitude Je ne sais plus où est le nord Le nord du nord Ni bâbord ni tribord La vie n’a plus de bord La vie c’est ce qui est devant Non-su, non-vu, c’est l’inconnu ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2015

ECARTELEMENTS III - IVRE COEUR

                 IVRE CŒUR                          Mon cœur se serre de désir Parfois on dirait qu’il va s’arrêter Cela fait comme un grand trou dans la poitrine Ça bouillonne, ça enfle, ça tourbillonne Et puis ça se déchire J’ai peur et j’exulte Je me sens vivant, exaspérément Et je me dis : je m’en fous de crever, ici, manintenant Ou dans mille ans Le... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2015

ECARTELEMENTS IV - REGARD EFFROI

                 REGARD EFFROI   Ton regard est un serpent multicolore Pailleté d’éclairs de jade et d’améthyste Délicieux myosotis A la queue rutilante, bifide, miraculante   Je ne sais pas ce que je lis dans tes yeux Mais je passe en paquebot vers les îles J’ai oublié le boire et le manger, Pigeon voyageur, deux pigeons d’amour tendre, Va donc voir si j’y suis, Pourtant je reste, Je reste bouche bée, décousue, toute honte bue, Je regarde tes... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,