01 août 2015

POSTLUDE - FIN de l'ovrage

                                                                                                                POSTLUDE : La Lumière et l'Orage       Le soleil donne sur les arbres. Le ciel est clair, avec cette petite aigreur matutinale... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 01:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 juillet 2015

DES VIES PARALLELES : rater sa vie

  "Comment ne pas passer à côté de sa vie" ? Avant de se précipiter dans une réponse - et il n' y en a que trop venues de tous les horizons de la coaching-philosophie - il importe de s'étonner de la question elle-même. Car enfin, bon sens oblige, on ne mène jamais qu'une seule vie, la sienne propre, et nulle autre, et c'est bien de celle-ci qu'on meurt, et de nulle autre. En toute rigueur on ne peut passer à côté, car il n' y a pas d'autre possibilité. Cela dit, on peut avoir le sentiment, vrai ou faux, sincère ou mensonger, de... [Lire la suite]
30 juillet 2015

DES ROMANS HISTORIQUES

  J'ai une faiblesse de coeur pour les romans historiques. D'aucuns diront que c'est un genre littéraire mineur, qui n'a ni la rigueur de l'histoire ni les qualités d'une véritable oeuvre littéraire. Cela se peut, mais qui connaît l'histoire proprement dite, laquelle n'interesse guère que les historiens, alors que le roman du même nom fait revivre tant de personnages fabuleux, patibulaires, vicieux, machiavéliques, turculents, ou simplement humains, nous permettant de vivre en esprit une multitude de vies différentes de la... [Lire la suite]
29 juillet 2015

L'ARC et la DANSE : Empédocle et Héraclite

    Empédocle parle du dieu : "Dans ses membres il n'est point pourvu d'une tête identique à l'homme, ni de son dos ne pointent deux rameaux, il n'a pas de pieds ni de genoux agiles, ni de parties velues, mais seulement un coeur sacré et indicible qui se meut, dont les pensées rapides comme la flêche s'élancent à travers le monde entier" (DK, 134 - traduction Colli). Empédocle rejette vivement toute représentation anthropomorphe pour dégager une nouvelle conception du divin, conformément à son immense projet de... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 juillet 2015

L'ARC et la LYRE : HERACLITE

  "Le nom de l'arc est vie, son oeuvre mort". - C'est là un de ces paradoxes qu'Héraclite affectionne, mais c'est plus qu'un paradoxe : bios c'est la vie, et bios c'est l'arc. Un simple déplacement d'accent fait passer de l'un à l'autre. L'arc est le symbole d'Apollon - avec la lyre. Car avant de devenir ce dieu musicien, patron des Muses, Apollon était une divinité redoutable, au regard oblique, et qui décoche la douleur et la mort (voir le chant I de l'Iliade). Dualité foncière du dieu, bienfaisant et destructeur, médecin,... [Lire la suite]
24 juillet 2015

PERSEVERANCE sans ESPERANCE

  Un ami lecteur, en écho à mon article "Persévérance", fait rimer ce terme avec "espérance". Hé quoi ! c'est son droit, et je ne saurais le blâmer de lire les choses de cette manière. Quant à moi, j'avoue que ce terme d'espérance ne figure point dans mon vocabulaire. "Que pouvons-nous espérer" demandait Kant. Ma réponse tient en un mot : rien. Toute entreprise humaine est vouée à la mort, comme chaque vie. On cherche de tous côtés quelque chose qui ferait exception, valeur, âme, idéal et tutti quanti, mais qui ne voit que ce... [Lire la suite]

21 juillet 2015

DU PLAISIR : Le principe et la fin. - EPICURE (texte complété)

  Epicure écrit : "le plaisir est le principe et la fin de la vie heureuse". Il est en fait assez difficile de rendre la richesse du texte grec : archè kai télos. Archè c'est le début, mais plus profondément ce qui est au principe, à l'origine, et qui continue d'agir et d'inspirer l'action tout au long du processus, un principe qui commande et ne cesse de commander. Le plaisir est ce principe et ce commandement puisqu'il est incrit dans la disposition de l'être vivant qui se tourne spontanément vers le plaisir en fuyant la... [Lire la suite]
15 juillet 2015

PERSEVERANCE

C'est bien peu de chose d'avoir achevé et publié sa propre philosophie avant qu'Hadès ne vous emporte dans les profondeurs du néant. Cela ne change rien, ni dans le monde, qui va son propre chemin de perdition, ni pour les autres, à part, peut-être, quelques amis et lecteurs. Le poids spécifique de la philosophie, en ce siècle, mais dans les tous siècles à vrai dire, est si léger, si volatil, si imperceptible, qu'on se demande parfois pourquoi tant d'efforts et de peine. Tout cela ne serait que ridicule, si un dieu obscur et... [Lire la suite]
10 juillet 2015

Un nouveau Blog : LE SERAC PHILOSOPHE

  J'ai le grand plaisir de vous signaler la naissance vénusienne d'un nouveau et remarquable blog de philosophie : Le SERAC PHILOSOPHE, d'un ami cher et tout dévoué au culte des Muses, qui, je n'en doute pas, saura inspirer vos pensements médiatatifs, sous les espèces de l'esprit et de la beauté ! Longue vie, et belles envolées au Serac et à ses lecteurs enthousiastes !
09 juillet 2015

De la RESOLUTION

  J'ai décidé, autant qu'il est en moi, d'être en bonne santé. "Quoi, dira quelqu'un, que voilà une étrange résolution ! Que faites-vous des invasions microbiennes, des épidémies virales et autres infections imprévisibles et catastrophiques ? Sans parler des désordres internes que ni la conscience ni la volonté ne sauraient connaître ou réguler. De quelle outrecuidance ce projet ridicule autant que vain ?". Tout cela est vrai, mais il n'empêche. On ne peut ni prévoir ni éviter les maladies, mais rien ne nous oblige à les... [Lire la suite]