03 septembre 2014

ETE INDIEN

    Mon livre "De la Faille et de la vérité", publié dans le blog "Le Chaos philosophe" est pour l'essentiel terminé, dans la mesure où une "terminaison" est possible, alors qu'il reste beaucoup à corriger, et qu'un livre, comme un poème, est un "état de livre", sans cesse amendable et perfectible. Mais la structure de l'ensemble est solide, conforme à mon intention, et, je crois, compréhensible au lecteur bienveillant et attentif. Tout auteur, consciemment ou non, choisit son lecteur, ne serait-ce que par le style, s'il... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

02 septembre 2014

La PSYCHOSE HEIDEGGER

                                                                                         Chaque fois que j'entreprends la lecture d'un essai de Heidegger, je fais la même expérience pénible. J'aborde l'ouvrage de front, plein de bonne volonté, décidé à mettre de côté toute prénotion et prévention, pour lire le... [Lire la suite]
01 septembre 2014

La PSYCHOSE HEIDEGGER II

      Délire du Sens, délire d'interprétation : Heidegger pose en toute gratuité je ne sais quel mouvement souterrain de l'Etre qui travaillerait l'histoire en profondeur, apparaisssant dans les temps d'or de l'origine, pour disparaître bientôt sous le voilement de la métaphysique, n'existant plus qu'au titre de l'oubli, oubli de l'Etre, négativé dans les prestiges fallacieux de l'étant sous la dictature de la volonté de puissance. Relecture grandiose, mais parfaitement infondée, reposant sur un préalable totalement... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 août 2014

La PSYCHOSE HEIDEGGER III

        Clément Rosset, exposant Lucrèce, faisait remarquer que cet auteur est une extraordinaire exception dans le champ de la littérature philosophique, en ce que, le seul peut-être, il ait su exposer "la nature des choses" sans le moindre ajout idéologique, sans tartufferie, sans moraline, sans finalisme, ou autre tartine spiritualiste, texte pur, vierge, net, au plus près du réel, réalisant l'oeuvre quasi impossible de dire sans trahir. Je pense de même, constatant par expérience combien il est difficile... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 août 2014

Le chant des sirènes : Intermède III

    - Voici, à titre de mise en bouche, le texte de l'Intermède III de mon livre "De la FAILLEt et de la VERITE" sur le blog "Le CHAOS PHILOSOPHE".     "Et rose elle a vécu ce que vivent les roses..." Le vers, dans une respiration légère, balance délicatement entre "rose", sur le seuil, et "les roses", à la fin, ouvertes comme des corolles. La banalité du propos est transfigurée par le rythme, et l'usage de la rime intérieure, qui donne une sorte de halo suggestif et de vibration infinie. Ajoutez-y la... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 août 2014

Réflexions sur "De la Faille et de la vérité"

      Ce livre j'ai eu le plus grand mal à l'entreprendre. Je ne sais quelle force intime me détournait incessamment, multipliant les obstacles imaginaires, et m'incitant à repousser l'échéance. Puis je finis par me décider au début de l'été. Je savais que ce serait un gros travail, exigeant patience et résolution à toute épreuve. J'avais l'impresion de franchir un interdit dont j'ignorais la signification, mais aussi qu'il était urgent que je le franchisse. C'est chose faite. Un autre étrange sentiment me hantait... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:38 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 août 2014

Le CHAOS PHILOSOPHE

    Hier j'ai terminé la mise en ligne de mon ouvrage "De la FaILLE et de la VERITE" sur le nouveau blog "Le CHAOS PHILOSOPHE". Dans sa mouture actuelle l'ouvrage comporte trente chapitres, chacun traitant d'un thème central, avec des ramifications diverses, en écho avec tous les autres. J'ai voulu une composition polyphonique et musicale qui mette en résonance les divers thèmes, tous en rapport direct ou indirect avec la problématique centrale : la faille dans la connaissance, la béance subjective, l'ouverture infinie sur... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 août 2014

NOUVELLES d' ETE : août 2014

      Cet été médiocre et pluvieux j' ai décidé de le transcender par la composition de mon nouveau livre "De la Faille et de la Vérité", binant, arrosant, sarclant à larges tranches et tranchées, recombinant et troussant mon sujet de mille et mille manières, jusqu'à plus soif, laquelle, je le crains, viendra moins du contentement que de la fatigue. C'est un étrange soin, en effet, que de faire un livre! Mais ne faisons pas la bégueule! Il y a là une forme de plaisir qui ne doit rien, ou presque, aux circonstances.... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 19:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
15 juillet 2014

14-18

    Vraiment il est beau de commérorer, encore faut-il savoir ce que l'on commémore. N'est-il pas singulier qu'on commémore le début de la guerre au lieu d'en célébrer la fin? Voilà une bien étrange confusion des genres! On se plaint, on se lamente sur le désastre, on pleure les millers de morts, et c'est le funeste jour du début, c'est l'entrée dans la curée universelle que l'on commémore! A croire qu'il est bien difficile de renoncer aux prestiges de la pulsion de mort.  Encore un mot. Ne serait-il pas... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
12 juillet 2014

AGES de la VIE

      La jeunesse a ses rêves, l'âge mûr ses passions, et la vieillesse, si elle ne se réforme, n'a que ses vices.
Posté par GUY KARL à 11:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,