30 mars 2017

La VALSE des LOTS : poème

           Connaissez-vous de par le monde un seul quidam             Qui ne se plaigne de son sort ?       L'un se plaint de son père - autoritaire et grippe-sou     Un autre de sa mère "qui ne l'aimait guère"       Qui choyait le puîné     Qui l'a privé de lait valide à sa naissance     Tel est né fatigué     Portant tout le malheur du monde sur ses épaules     Déjà las, déjà gras ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 mars 2017

DESIR : poème pseudo- sapphique

          Auprès d'Aphroditè au trône d'or      J'ai déposé mon bouquet de roses      Qu'elles te soient agréables, ô déesse      Et t'inspirent pitié pour mon amour !        La belle Lydie aux yeux si bleus      A volé mon coeur et le désir      Me brûle, me consume, et je ne sais      Si je vis ou si je meurs.        Hélas, elle passe auprès de moi    ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 23:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2017

POESIE, ma douleur, mon amour

  Poésie, ô ma douleur ! J'entendais chanter dans ma tête quelques vers à demi oubliés :        "Il est des gens de toutes sortes       Ils n'égalent pas leur destin..." De Guillaume Apollinaire, bien sûr, et je cherchais laborieusement la suite :       "Indécis comme feuilles mortes        Leurs yeux sont des feux mal éteints        Leurs coeurs bougent comme leurs portes". ("Marizibil", dans Alcools) Cela chante... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 mars 2017

Le SPHINX : poème

                     LE SPHINX : sonnet à la mémoire de Stéphane M                              Enigmatique et doublement vierge le Sphinx                Perdu dans la vapeur d'une éternelle aurore                Fixe d'un oeil éteint que la lumière dore                Cléopâtre... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 mars 2017

Les TROIS GRENADIERS : fantaisie

     Ils étaient trois gueules cassées   Qui revenaient du champ d'horreur   Ah quelles tristes fricassées   De bras, de jambes et de coeurs !   Ils parlaient des amours passées      Amour toujours belle ironie    Dit le premier la belle Rose    Ne m'apporta rien qu'avanie    Plutôt que me donner la chose    M'agaçait de ses menteries      Et moi dit le second, Fleurette    Méritait bien son joli nom ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 mars 2017

FRERE GUILLAUME : poème

                     Pour Guillaume A         Amour amer, amer amour       La rose penche sur sa tige       Déjà elle incline au retour       Le soir par les feuilles s'afflige       La nuit dispose ses atours         Echarpe noire à mon corsage       Je suis la nuit des orphelins       Quand la colère me ravage       Je le... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 mars 2017

De la VERITE comme REFUGE : Bouddha

    "Chacun de vous, devenez votre propre île, devenez votre propre refuge. Faites de la vérité votre île, faites de la vérité votre refuge. Il n'y a pas d'autre refuge". (Bouddha, Maha-parinibbâna Suttanta) "Dans ce corps même, long de quelques coudées, contenant l'esprit et ses perceptions, je fais connaître l'univers, son origine, sa cessation et le moyen menant à sa cessation". (Rohitassa Sutta) On peut comparer cette dernière citation avec la maxime delphique : "Connais toi toi-même et tu connaîtras l'univers et les... [Lire la suite]
23 mars 2017

De la MEDITATION

  Il est diverses manières de méditer. Méditer est d'abord un terme militaire : s'entraîner, plier son corps à l'exercice, à l'effort, à l'endurance. Cette indication est précieuse, il faut la garder. Pas de méditation sans participation du corps, ne serait-ce que par la position assise, le recueillement physique, la patience, sans lesquels la pensée s'en va vagabondant dans toutes les directions. Les Chinois ont développé, pendant des siècles, des pratiques de méditation en mouvement qui allient le geste à la respiration, et... [Lire la suite]
22 mars 2017

Dans la forêt, le temps : poème

    Il est parti pour la grande forêt   Auprès d'une douce rivière Entre mousse et feuillaison La brise va au long des joncs   Aux pieds du chêne millénaire Assis sur ses talons Ses pensées vont, passent et vont   Il se nourrit de l'air du temps Parfois la biche familière Vient manger dans sa main Il n'a cure du lendemain   Quand il parle aux oiseaux Il retrouve son coeur d'enfant L'ivresse des commencements   Le temps qui passe est immobile Chêne vieillard, roseau fragile Rien... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 mars 2017

CLARTE, de Han Chan

                            Libre je flâne au Pic Fleuri.                         Clair azur et jour de lumière.                         Le ciel serein de toutes parts.                         Nuage blanc comme une grue.                  ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]