20 juin 2007

Du corps

Je me suis expliqué plusiers fois, et parfois avec véhémence, avec certains psychanalystes, surtout lacaniens pour les nommer, dont j'ai vertement critiqué l'idéologie anti-corporelle. C'est à croire, à les entendre, que le "signifiant" commande toute la vie, au mépris des évidences les plus criantes. Il faut être immergé dans un dogmatisme sectaire pour ne pas se rebuffer devant certaines allégations proprement ridicules comme celle-ci, de Françoise Dolto, paix à son âme : " Tout est langage" Ou, de lacan : "le sujet est un... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 20:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2007

DU CORPS II

Autoérotisme: le coprs comme source de la pulsion (zones érogènes) est aussi objet (objets partiels) de la pulsion. Une courbe rétroactive dont le but est la satisfaction. Dans son trajet la pulsion rencontre l'autre des soins corporels dont le rôle est extraordinairement important. C'est cet autre qui éveille, ou éteint, les zones pulsionnelles, avec son coefficient propre d'excitation érotique. Dans l'absolu l'autoérotisme n'existe pas puisque toujours un tiers vient médiatiser quelque chose du travail pulsionnel, l'enrober de... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 19:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2007

Réjouissance

La langue française, heureusement, ne manque pas de ressources! Plaisir, volupté, jouissance, réjouissance. Ce dernier mot n' a rien de fâcheux ni d'ambigü. Se réjouir, quoi de plus agréable, de plus innocent, de plus gratifiant? Avec cette coloration d'allégresse partagée, de fête, d'oubli savateur, de renouveau. "Gaudeamus"  "Lasst uns freuen!" " Kallimèra!" . Et qui ne voit déjà poindre la douce folie d'une coupe de vin, d'un godet de bonne cervèze, et les discrètes fumerolles aromatiques de la... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2007

Insatisfaction II

Insatisfaction II Peut-être trouvera-t-on ma conclusion un peu raide. Mais ce ne sont pas les gens qui souffrent que je vise. Autant dire que je m’en prendrais à l’humanité entière.  Non, je vise les bonimenteurs, les marchands d’illusion, les fornicateurs de l’idéal, tous ceux qui promettent je ne sais quel bonheur à venir. Il en est de deux sortes. D’abord les fondateurs de religion qui vous promettent la béatitude. Constatant que la félicité terrestre était plus qu’improbable ils ont inventé un... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juin 2007

Insatisfaction

Ce problème de l'insatisfaction est d'une importance incalculable. Une juste position à l'égard de ce fait canonique est absolument nécessaire. Aussi est-ce LA question de la psychologie et de l'éthique. Nous avons vu que la pensée d'Epicure s'origine d'un constat: les hommes ne sont pas heureux. Pourquoi cela? A supposer qu'il ait existé autrefois un âge d'or, pourquoi les hommes ont-ils perdu l'usage et la clef du bonheur? Ce problème est-il historique ou structurel? Mais l'âge d'or n'est qu'un mythe, une projection dans la passé... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2007

sentiments

sentiments Sentiments « Gefühl ist alles » Fait dire Goethe à son héros Tasso dans la pièce du même nom.  Exaltation romantique de la sphère subjective. Lacan déclarera quant à lui, plus férocement « Le senti - ment ». Mais en quoi mentirait-il ? Pour y voir plus clair il faut nettement distinguer passion et sentiment. De la passion nous avons ici abondamment parlé. La psychanalyse en rajoutera encore sur la condamnation : la passion s’opposerait à l’amour véritable comme le prégénital au génital. Passion égale... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 14:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juin 2007

A découvrir

A découvrir,  Borderline, le triptyque particulièrement émouvant de Max Lerouge, illustrant l'ouvrage mis en ligne: Philosophie du borderline
Posté par Democrite à 16:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juin 2007

Editions: présentation

Après avoir écrit "La Passion du Vide" j' étais encore en souffrance. J'avais surtout à explorer plus avant les sources et peut-être les causes de cette dépression que j'avais analysée tout au long de mon livre. Il manquait, à mon point de vue, l'analyse psychodynamique, et pour mieux me comprendre moi-même, et pour communiquer au public les trouvailles que j'avais faites. Je me suis appuyé sur mon expérience ( "ne rien écrire qui n'ait été personnellemnt éprouvé, vécu, réfléchi" - telle est toujours ma devise)... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2007

PHILOSOPHIE du BORDERLINE : présentation

Mes lecteurs réguliers ont pris connaissance depuis trois mois que je publie par chapitres cet ouvrage dans la rubrique Editions. Ce travail de publication va bientôt s'achever. Il reste quelques pages encore, qui vont suivre régulièrement. Je vois avec plaisir que cet ouvrage est consulté de manière constante, et quelquefois commenté par les lecteurs. Pour donner une vue d'ensemble qui facilite la consultation je donne ici la table des matières et la quatrième de couverture, telle qu'elle avait été rédigée pour une édition qui n' a... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 18:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 juin 2007

Philosophie du borderline

Borderline, Triptyque de Max Lerouge                                           PHILOSOPHIE DU BORDERLINE (Guy Amédé Karl)                                                                         ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 18:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :