08 juin 2007

chapitre deux

CHAPITRE DEUX ENTRE L’ IRE ET LE DELIRE I En haine de normalité Dans le vaste champ des organisations borderline il faut distinguer des types, et bien qu’il existe un dénominateur commun à toutes ces formes distinctes, à savoir la menace d’écroulement dépressif, on aurait grand tort de gommer les importantes différences de régime de mentalisation, de comportement social et de figuration... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

08 juin 2007

chapitre trois

chapitre trois CHAPITRE TROIS LA MAISON DU BORDERLINE I Etrange question ! Quelle est la demeure du borderline, s’il est entendu qu’il erre indéfiniment à la surface de la terre ? Et pourtant la question de l’habitacle, de l’igloo, de la caverne, de la crypte ne cesse de hanter cet imaginaire inquiet et erratique. Où suis-je ? D’où viens-je ? Où aller ? Suis-je mon propre père, suis-je né de la cuisse de Zeus, ou... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2007

chapitre quatre

Métaphysique du borderline CHAPITRE QUATRE METAPHYSIQUE DU BORDERLINE I Ce qu’il faut sonder à présent c’est le fondement de cette architecture baroque, la pierre philosophale pourrait-on dire, si justement ce n’était le Manque de cette pierre qui ne posait problème, ou plutôt, qui ne constituait précisément le problème. Disons d’emblée que nous ne sommes pas en présence d’une structure psychotique qui tourne le... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:10 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
08 juin 2007

politique du borderline

  POLITIQUE DU BORDERLINE           Linceul de la vanité moderne, Max Lerouge, 2007 (photo publiée avec son aimable autorisation)     A lire Alain Ehrenberg nous sommes passés en deux siècles de l’ère de la neurasthénie, symptôme majeur du XIX siècle, à la névrose avec Freud au début du XX, pour échouer enfin dans le marasme dépressif en ce tournant du nouveau millénaire. Janet, Freud, Bergeret. A la société répressive, marquée par la domination des grandes structures étatiques, la... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 juin 2007

LIVRE DEUX

LIVRE DEUXIEME ARCHEOLOGIE DU MOI CHAPITRE UN DE LA DEPRESSION PRIMAIRE I En suivant Schopenhauer, mon initiateur en philosophie, j’ai décidé de consacrer mes efforts à comprendre le mystère de la vie. Très tôt j’ai compris que je n’y arriverais sûrement pas en suivant la voie traditionnelle de la pensée qui mise exclusivement sur les ressources de la raison. Je suis devenu précocement un renégat. J’ai cru... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 juin 2007

CHAPITRE DEUX

CHAPITRE DEUX DU NOYAU PSYCHOTIQUE I Mes bons amis ! Excusez-moi du peu, mais j’ai la conviction de sortir d’une bien mauvaise passe. Je suis comme ébloui, tout chancelant dans la petite lumière du matin, à la manière d’un convalescent perclus d’arthrose qui fait ses premiers pas dans le jardin bruissant et odorant de la clinique. J’ai mal à l’âme, je suis tout esbaudi et claudiquant, incertain du moindre pas comme si le sol... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2007

chapitre trois

CHAPITRE TROIS DE LA FORCLUSION I « Vale ». Ainsi se terminent généralement les lettres des Romains : « Porte toi bien ! ». Et que souhaiter, en effet, si ce n’est avant toutes choses la santé, cette aptitude à se « bien porter », à se diriger selon son gré, à jouir de ces facultés minimales et essentielles sans lesquelles les autres potentialités ne peuvent accéder à leur pleine puissance. Et se porter bien,  autant dans le cœur et... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 juin 2007

Chapitre quatre(suite de "Métaphysique du borderline)

CHAPITRE QUATRE DE LA VIOLENCE FONDAMENTALE I C’est un lieu traditionnel de la pensée antique, particulièrement mis en valeur dans le Banquet de Platon : l’homme désire l’immortalité et pour la réaliser, lui qui est fondamentalement mortel, il ne dispose que de deux moyens : l’engendrement et la transmission symbolique, notamment par l’immortalité de la gloire. « Aut liberi, aut libri », ou des enfants, ou des livres. On sait que Montaigne souffrait de n’avoir pas de fils pour... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2007

Chapitre cinq (Philosophie du borderline, suite)

CHAPITRE CINQ DE  L ENFANCE I Nous avons d’excellentes raisons de saluer le génie de Groddeck. Une conception strictement immanentiste : le ça de Groddeck est tout autre chose qu’une instance psychique parmi d’autres. Il est le tout de la psyché, si ce n’est de l’univers lui-même. Tout ce qui se produit en ce monde, tant intérieur qu’extérieur, est l’œuvre du ça. « Nous sommes vécus par le ça » disait-il. Etrange affirmation pour un... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2007

De la survivance(Philosophie du Borderline; Fin du Livre II)

De la survivance (Chapitre six, deuxième partie) DE LA SURVIVANCE I Le professeur Castanidès, appelé au congrès de psychiatrie de Lyon, prend l’avion avec cent quinze passagers. L’avion s’écrase dans les Alpes. Tous les passagers sont morts, à l’exception du professeur, traumatisé mais physiquement indemne, que l’on  transporte à l’hôpital. Après quelques semaines de soins intensifs, il rentre chez lui pour reprendre ses activités. Mais... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]