11 décembre 2018

NOTE du 11 décembre 2018

  Quelque lecteur s'étonnera peut-être que dans la confusion actuelle je puisse tranquillement continuer à étudier Héraclite ou Pyrrhon, comme si rien ne se passait dans le pays et dans le monde. Je me suis donné pour règle de m'abstenir, en dépit de la démangeaison qui me prend à de certains moments, à voir la détresse publique, l'injustice et l'incurie générale. A cela deux raisons : la première est que je n'ai aucune qualité particulière à faire valoir et que mon opinion ne vaut ni plus ni moins que celle du premier venu.... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 octobre 2018

L'ATELIER DE L' ECRIVAIN : journal du 17 octobre 2018

  Qui n'aimerait visiter l'atelier d'un Botticelli, d'un Vermeer ou d'un Matisse, du vivant de l'artiste bien sûr, le surprenant, tout barbouillé de couleurs au milieu de ses créations, avec peut-être, en prime, le spectacle d'une jeune personne dénudée posant pour la postérité...Chez le peintre on imagine volontiers quelque secret incommunicable, dont les toiles ne donneraient qu'un avant-goût, et qui, peut-être se révèlerait au détour, à qui saurait y voir. C'est l'avantage du peintre : il travaille sur image, il fait rêver... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
29 septembre 2018

SUIVRE SA PROPRE VOIE : journal du 29 septembre 2018

  Petit frisson d'enfance...Je ne sais pourquoi, ce matin, me revient le souvenir ému de mon petit plumier d'école, en bois clair, avec son couvercle coulissant, et, à l'intérieur, des crayons de couleurs, et la plume en acier, et l'odeur de l'encre, et l'encrier au bout de la table, et le geste de la main, de l'encrier vers le cahier. Pages d'écriture, dictées laborieuses. Qui aurait pensé, et moi le dernier, que cet enfant solitaire, retracté et poussif, apparemment dénué de toute aptitude, recroquevillé en fond de salle,... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 juin 2018

Une FORMATION PHILOSOPHIQUE II : journal du 18 juin

  Lorsque, âgé de vingt-trois ans, je pris mes fonctions de professeur de philosophie, j'en savais à peine plus que mes élèves. J'avais certes étudié quelques auteurs - et encore avec tant de désinvolture ! - j'avais réussi le concours, je ne sais comment ! - mais j'étais un jeune homme sans véritable culture, en un mot j'avais tout à apprendre. Je ne risquais pas de jouer au maître savant, tout au contraire, ce qui me rendait fort disponible à mes élèves, dont j'apprenais autant que je leur apprenais. Je me souvins alors d'un... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 juin 2018

Une FORMATION PHILOSOPHIQUE : journal du 15 juin 2018

  J'ai découvert la philosophie en classe de première. Cette année-là, fort riche de lectures et d'expériences, je me suis frotté à Schopenhauer dans une édition scolaire qui présentait quelques passages essentiels. Rencontre bouleversante : je me crus schopenhauerien, mais sans doute par erreur. J'étais bien incapable de saisir la portée réelle de cette oeuvre, mais je me laissais enchanter par l'intuition du vouloir-vivre, et plus encore par l'appel du néant que je crus y découvrir. Je lisais en poète, ou plus exactement en... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 juin 2018

D'un certain savoir : journal du 4 juin 2018

  J'ai rêvé cette nuit que je m'installais comme psychanalyste et que je recevais ma première patiente. Ma foi, ce n'est pas un mauvais rêve, qui indique une certaine conviction de compétence. Bien sûr, ce n'est qu'un rêve, et dans la réalité il n'est nullement question d'une telle installation, ne serait-ce qu'en raison de mon âge : on ne commence pas une carrière après soixante dix ans. Il est question plutôt d'un savoir : j'en saurais assez, si la situation le permettait, pour prétendre à la fonction.  Ce savoir dont je... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 juin 2018

TOMBE EGYPTIENNE : journal du 1 juin 2018

  L'actuel maître de l'Egypte, s'inspirant de l'exemple de Ramsès II je suppose, a décidé la construction d'une nouvelle capitale en plein désert, au sud du Caire. Du coup j'ai fait cette nuit un rêve égyptien, ce qui m'arrive assez souvent : j'avoue une fascination perdurante à l'égard de cette ancienne civilisation qui représente l'envers exact de mes choix existentiels. J'y vois une constante méditation de la mort, avec, pour pendant, l'effort pathétique vers l'immortalité : mausolées, pyramides gigantesques destinées à... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 mars 2018

Journal du 13 mars 2018

  Je m'inquiète quelquefois, je l'avoue, de ce que pourraient devenir mes écrits après ma mort. J'y attache peut-être une importance excessive, n'ayant pas, que je sache, révolutionné la philosophie par une idée géniale, ni renouvelé en profondeur l'art poétique. Oeuvre modeste et casanière, mais oeuvre quand même, dont je me représente mal qu'elle disparût sans laisser de traces. Mais, à y réfléchir de plus près, elle a surtout valu pour moi, dans la tension d'un esprit désireux d'atteindre à la clarté, et nul ne peut jurer... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 décembre 2017

FIN d' ANNEE : journal du 18 décembre

  On meurt beaucoup autour de moi, ces temps-ci. J'ai parfois l'impression de vaquer dans les allées d'un cimetière. Avec la sensation déplaisante que la frontière entre les deux états est plus poreuse, plus indécise que l'on pense. Qu'est ce qui, en dernière analyse, vous garantit que vous êtes bien vivant ? On dirait un de ces rêves tortueux et macabres où l'on va dans les profondeurs d'une galerie, où cela geint et soupire, on ne sait qui, tout près de vous, et peut-être bien au fond de vous. J'aimerais bien être joyeux,... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 septembre 2017

SUSPENSION : fantaisie

  Après tant de semaines maussades l'été indien vient s'installer sur son trône d'or pâle. Les feuilles, encore bien vertes et fraîches, captent et renvoient la lumière, tout est calme, comme suspendu dans un temps arrêté. On aimerait que de telles journées durent toujours. Temps propice à la rêverie, à la poésie, à la fainéantise heureuse. Suspension de la pensée. La nature, dans sa prodigalité, suffit à tout, si le corps trouve de quoi se sustenter, si l'âme se détourne de ses tourmeànts pour s'ouvrir à l'immense. Un bonheur... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,