28 janvier 2015

ECARTELEMENTS - POESIE 15

      ECARTELEMENTS : POESIE 15         PROLOGUE                                                       Nous creusons nos tombeaux avec nos dents                                                            ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 18:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

28 janvier 2015

ECARTELEMENTS - II : Incertitude

                           INCERTITUDE         Quitter, il faut quitter. C’est la rupture qui coûte, qui délivre, Lâcher, risquer les mots qui coupent.   Je suis en voyage, de passage dans le no man’land d’incertitude Je ne sais plus où est le nord Le nord du nord Ni bâbord ni tribord La vie n’a plus de bord La vie c’est ce qui est devant Non-su, non-vu, c’est l’inconnu ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 16:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2015

ECARTELEMENTS III - IVRE COEUR

                 IVRE CŒUR                          Mon cœur se serre de désir Parfois on dirait qu’il va s’arrêter Cela fait comme un grand trou dans la poitrine Ça bouillonne, ça enfle, ça tourbillonne Et puis ça se déchire J’ai peur et j’exulte Je me sens vivant, exaspérément Et je me dis : je m’en fous de crever, ici, manintenant Ou dans mille ans Le... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2015

ECARTELEMENTS IV - REGARD EFFROI

                 REGARD EFFROI   Ton regard est un serpent multicolore Pailleté d’éclairs de jade et d’améthyste Délicieux myosotis A la queue rutilante, bifide, miraculante   Je ne sais pas ce que je lis dans tes yeux Mais je passe en paquebot vers les îles J’ai oublié le boire et le manger, Pigeon voyageur, deux pigeons d’amour tendre, Va donc voir si j’y suis, Pourtant je reste, Je reste bouche bée, décousue, toute honte bue, Je regarde tes... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2015

ECARTELEMENTS V - ANTIDEPRESSEURS

               ANTIDEPRESSEURS     Frénésie, mots éclairs, mots boutoirs Diarrhée de jets bruts, Vociférant Je harcèle le vide, j’éructe dans la nuit Je me demande si je suis.   Librium, Témestat, Gardenal Livide en somme, thème à trépas et garde-anal Dix millions de cachets par jour De quoi me gardez-vous, pilules amères De quelle atroce, insupportable Amère vérité ?   En finir avec la dépressivité Ce mal-vivre, mal... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2015

ECARTELEMENTS VI : ADIEU CATHARES

                    ADIEU CATHARES                                                                            Moi aussi l’Autre me manque ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 janvier 2015

ECARTELEMENTS VII - VOIX d' OUTRE LIMBES

                VOIX D’ OUTRE LIMBES     J’entends la voix, du fond des âges lourds, la voix Qui monte, qui descend, catapulte Torrent d’avalanches femelles !   Spectre de voix, écroulement baroque, cruel théâtre Ton flamboiement Shakespeare ! Plus de centre ! Cinq milliards de soleils m’écartèlent Et tout croule, tout flambe, se révulse, agonise.   Ah qui suis-je, mon bel amour Dans ce buisson de cri, de sang Où j’exulte, où j’expire ?... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 janvier 2015

ECARTELEMENTS VIII - L'ORIENT DU COEUR

                    L’ORIENT DU CŒUR       Gorge en feu Ma gorge se serre Ma gorge c’est la gorge de ma mère Angoisse, angine, et bleu de méthylène Sa diphtérie a duré dix mille ans J’entends un air très ancien, nostalgique et envoûtant, Malbrouck s’en va en guerre Ne sait quand reviendra Malbrouck ne revient  pas.   Père, mon père, pourquoi m’as-tu abandonné ? Dans ma chambre sous le grenier Je murmure un air très ancien, à demi... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 janvier 2015

ECARTELEMENTS IX- TOURBILLONNAIRES

        TOURBILLONNAIRES         Tout s’effiloche Les choses s’effilochent Rien n’est à sa place Pas de  référent, de point fixe De support, Tout flotte, Ce qui est pourrait ne pas être Je vis, je pourrais ne pas vivre Rien ne commence, rien ne finit.   Le mot ne colle pas à la chose Rien ne colle à rien Plus rien ne colle Tout de défait lentement sans périr La chose qui est une chose se défait comme chose Sans cesser d’être chose Sans cesser de se défaire ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 08:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
28 janvier 2015

ECARTELEMENTS x - ALETHEIA (fin)

                              X                   ALETHEIA   A vous charognards Qui nous faites espérer quelque vie immortelle Ce petit mot : Le poète n’est pas un inspiré Illuminé Bonimenteur d’un dieu superlatif Comble-désir, cache-misère et supplétif. Les étoiles se taisent, le ciel est de l’azote ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 07:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,