L'eunuque fou du Rouanda

   Sniffeur de coke et onaniste

   Que le pape recommanda

   Aux maffiosi esclavagistes,

   De tous les bordels tenait liste

   De Zanzibar à l'Ouganda

 

                                      Ami, garde-toi du sublime

                                      Des pères idéalisés

                                      Rabaisse au vulgaire ta rime

                                      Et glisse au fil des alizés

                                      Entre les gouffres et les cimes !

                                   

 

   Notre homme, béni du Saint Siège,

   D'adultes nains et de putains 

   Faisait trafic, et depuis Liège

   Jusques aux pays africains

   Il prévariquait en sous-main

   Pour de faux proxénètes belges

 

                                      Hélas ma lyre de douleur

                                      Se déchire au cap d'Espérance

                                      Mon rêve d'or ne fut qu'un leurre

                                      Mon âme lasse, et basse et rance

                                      Bat la coulpe du crève-coeur

 

   L'eunuque fou pris de colique

   Se tortillait à contre feu                               

   Clamant des versets sataniques 

   Jaculations sur tous les dieux

   Mais de sa mort on sait fort peu

   Coups de machette ou coups de trique.

 

                                        Allons ne pleure pas mon âme

                                        Aux sombres heures du cercueil

                                        Le vertueux comme l'infâme

                                     La douce mort à la fin les accueille.