Parodiant le Triptique de Gorgias je pourrais dire :

 

Il n'y a rien à trouver

Si même il y avait quelque chose à trouver on ne pourrait le connaître

Si même on pouvait le connaître on ne pourrait le communiquer.

 

Voilà une belle pensée pour une vesprée dominicale !