"A qui demande  :  "à quoi sert la philosophie ? ", il faut répondre : qui d'autre a intérêt ne serait-ce qu'à dresser l'image d'un homme libre, à dénoncer toutes les forces qui ont besoin du mythe et du trouble de l'âme pour asseoir leur puissance ?" - Gilles Deleuze, Logique du Sens, appendice sur Lucrèce, p 322

Et plus loin, page 323 : "Une des constantes les plus profondes du Naturalisme est de dénoncer tout ce qui est tristesse, tout ce qui est cause de tristesse, tout ce qui a besoin de la tristesse pour exercer son pouvoir".

J'ajouterai, pour faire bonne mesure, que l'essentiel dans la pensée d'Epicure, et qu'on ne voit pas toujours, c'est l'affirmation de la joie, charis, chairon, qui est grâce, et gratitude : "Nous sommes nés une fois, il n'est pas possible de naître deux fois, et il faut n'être plus pour l'éternité : toi, pourtant, qui n'es pas de demain, tu ajournes la joie (chairon) ; la vie périt par le délai et chacun de nous meurt affairé". (SV, 14)