31 juillet 2018

Le TOUT selon EPICURE (2) - et de la sensation

  Epicure vient de poser la base de la physique : "le tout est". Il poursuit : "Car, que les corps soient, la sensation l'atteste sur toutes choses à elle seule, et c'est sur elle qu'il est nécessaire que s'appuie le raisonnement pour témoigner sur l'inconnu (adèlon), ainsi que je l'ai dit plus haut". Ce passage brutal de l'universel (le tout) à la particularité de la sensation - qui ne saurait, en un instant donné, ne recevoir qu'un nombre limité d'impressions - ce passage est surprenant, et paraîtra même inconséquent : "En... [Lire la suite]

30 juillet 2018

Le TOUT selon EPICURE

  Parménide avait écrit : "esti gar einai" : littéralement : car être est. On ne peut penser que être n'est pas. Penser que être n'est pas, c'est prendre le chemin de la perdition. - Notons au passage que Parménide ne dit pas  : l'être est, mais être est. La différence n'est pas à négliger, Parménide ne fait pas de la métaphysique, il n'invoque pas un Etre suprême, il constate et pose sobrement : il y a de l'être, et il serait irrationnel d'affirmer le contraire. Reprenant toutes les choses depuis l'origine, Epicure répond... [Lire la suite]
20 juillet 2018

De la DEMESURE : ESCHYLE

  Après le désastre de l'armée, que Xerxès avait inconsidérément menée aux abords de la Grèce, la Reine des Perses, en un vaste monologue, médite sur la folie des hommes (Eschyle, les Perses) :      "Des monceaux de morts, en un muet langage, jusqu'à la troisième génération, diront aux regards des hommes que nul mortel ne doit nourrir des pensées au-dessus de sa condition mortelle.      La démesure en mûrissant produit l'épi de l'erreur,      Et la moisson qu'on en lève n'est faite... [Lire la suite]
19 juillet 2018

De la CAUSALITE PSYCHIQUE (2) - approche psychologique

  Retour sur la question de la causalité psychique.  C'est un thème central de la pensée bouddhique. L'homme est le fruit de ses actes, il est ce qu'il a fait. Mais cela n'implique pas le déterminisme, car il peut faire autrement. En principe du moins, car il y faut du courage, et d'abord le courage de la prise de conscience. Il faut délester la notion de karma de son poids mythologique : nulle divinité, nulle génie malfaisant ne préside à la perpétuation du mal, à la reconduction indéfinie de la faute. La répétition a... [Lire la suite]
18 juillet 2018

De la CAUSALITE PSYCHIQUE : ESCHYLE

  Voici un autre passage de l'"Agamemnon" d'Eschyle où le Choeur, à nouveau, nous livre le fruit de ses méditations : "A l'écart des autres, je reste seul et pense : Non, c'est l'acte impie qui en enfante d'autres, pareils au père dont ils sont nés ; car, aux foyers de justice, la prospérité n'a que de beaux enfants, toujours. Mais toujours, en revanche, la demesure ancienne, chez les méchants, fait naître une démesure neuve, tôt ou tard, quand est venu le jour marqué pour une naissance nouvelle".   C'est le ressort de... [Lire la suite]
17 juillet 2018

SOUFFRIR POUR COMPRENDRE : ESCHYLE

  Paroles du Choeur dans l'"Agamemnon" d'Eschyle : "L'homme qui, de toute son âme, célèbrera le nom triomphant de Zeus aura la sagesse suprême. Il a ouvert aux hommes les voies de la prudence, en leur donnant pour loi : "Souffrir pour comprendre". Quand, en plein sommeil, sous le regard du coeur, suinte le douloureux remords, la sagesse en eux, malgré eux, pénètre. Et c'est bien là, je crois, violence bienfaisante des dieux assis à la barre céleste". Souffrir pour comprendre. Il est vrai sans doute que celui qui dispose de... [Lire la suite]

16 juillet 2018

De l' ETAT THEOLOGIQUE : Auguste Comte

  "Dans l'état théologique, l'esprit humain, dirigeant essentiellement ses recherches vers la nature intime des êtres, les causes premières et finales de tous les effets qui le frappent, en un mot vers les connaissances absolues, se représente les phénomènes comme produits par l'action directe et continue d'agents surnaturels plus ou moins nombreux, dont l'intervention arbitraire explique toutes les anomalies apparentes de l'univers". Dans cette remarquable définition qu'Auguste Comte donne de l'état théologique (ou "fictif"),... [Lire la suite]
14 juillet 2018

MELANCOLIE et PARANOIA

  En toute rigueur, il semblerait que nous n'ayons le choix qu'entre la mélancolie et la paranoïa. Au sortir des bogages enchantés de l'enfance, l'homme qui pense bascule dans la mélancolie, cette pathologie de la froide lucidité, à moins que par une régression remarquable, il ne se réassure de la complétude perdue et ne se proclame détenteur du Sens absolu, qu'il ne vérifie toutefois qu'en l'imposant, par le fer et le feu, à ceux qui n'en veulent pas. Mais la santé psychique, direz-vous ? Ce n'est peut-être qu'une forme... [Lire la suite]
13 juillet 2018

Contre la DIALECTIQUE : HERACLITE

  A l'école nos avons appris la sacro-sainte triade : thèse-antithèse-synthèse, supposée dépasser toutes les oppositions en une harmonieuse entité supérieure. Cela fait paraît-il de belles dissertations. Cela est beau, et d'une merveilleuse indigence. En tout état de cause parlons plutot d'une triade ironique : thèse-antithèse-foutaise. Le troisième terme n'étant qu'un artefact tarabiscoté, un Frankenstein crypto-conceptuel Héraclite, en ce domaine, est un maître. Il voit deux contraires, comme le jour et la nuit, la satiété et... [Lire la suite]
09 juillet 2018

Royauté de l'illusion

  Il en va de notre rapport à la vérité comme du cocu qui est toujours le dernier à découvrir son état. - Illusion de la royauté, royauté de l'illusion.