"Ecoute, bûcheron, arrête un peu le bras !

  Ce ne sont pas des bois que tu jettes à bas :

  Ne vois-tu pas le sang, lequel dégoutte à  force

  Des Nymphes qui vivaient dessous la dure écorce ?

  Sacrilège meurtrier, si on pend un voleur

  Pour piller un butin de bien peu de valeur,

  Combien de feux, de fers, de morts et détresses

  Mérites-tu, méchant, pour tuer les déesses ?"

               Ronsard : élégie XXIV, début

 

  Et puis voici la fin du poème :

 

  "Que l'homme est malheureux qui au monde se fie !

  O Dieux que véritable est la philosophie,

  Qui dit que toute chose à la fin périra,

  Et que changeant de forme une autre vêtira !

  De Tempé la vallée un jour sera montagne,

  Et la cime d'Athos une large campagne,

  Neptune quelqufois de blé sera couvert.

  La matière demeure et la forme se perd."