31 août 2017

Du REVE et de l'ENIGME

  "Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant D'une femme inconnue et que j'aime et qui m'aime Et qui n'est chaque fois ni tout à fait la même Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend" - Verlaine   Voilà bien un thème onirique majeur : c'est une femme, c'est la même, et ce n'est pas la même, mais chaque fois se renouvelle le sentiment d'un déjà connu, d'une familiarité troublante, figure d'un passé lointain, et si proche, et qui revient, encore et encore. Qui donc est-elle pour éveiller telle émotion de... [Lire la suite]

30 août 2017

MEDITATION : Du point de vue de la mort

   Comme placé aux bords de la mort éternelle  Demande-toi chaque soir ce qu'est ta vie.  Si tu n'existais plus comment serait le monde ?  Les fleuves continuent de couler, les montagnes  Dressent toujours leur cimes altières vers le ciel.  Non, rien ne serait changé : le monde  Demain comme aujourd'hui poursuit son cours.  Toi tu ne seras plus. Toi seul pour toi.  Tu auras passé comme passent les roses  Et nul ne se souvient plus de toi. A peine  Laisses-tu un nom... [Lire la suite]
29 août 2017

De l'ORAGE et du TEMPS : poème

              Si vite     L'éclair sabre le ciel qu'à peine     On voit des étincelles éparpillées     Sitôt éteintes dans le noir.     Le mont là haut     Tremble sur ses assises, et la pluie     Mêle le ciel à la terre. Sombre     Catafalque. L'orage     Est le maître du temps,     Juste mesure du feu où le dieu     Et l'homme se séparent.     Le tonnerre roule au loin  ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 août 2017

De l'ANIMATION (2) : doubles, anges, génie - et du Daïmon

  Quel est cet autre intérieur auquel je m'adresse lorsque dans le silence du repli je me propose de dialoguer avec moi-même? Pour dialoguer il faut être deux, or, dans ce silence méditatif nous croyons être seul face à nous-même : paradoxe insurmontable sauf à considérer que cet autre, tout en étant présent et actif, nous ne le voyons pas, alors même qu'il nous inspire et nous stimule. Les anciennes cultures estimaient que l'homme vient au monde accompagné d'un double personnel, d'une sorte de génie intérieur qui partagerait... [Lire la suite]
22 août 2017

De l'ANIMATION : compléments et stimulateurs psychiques

  Animer c'est donner du mouvement, de la sensibilité, de la vie. La question que je me pose s'énonce ainsi : quel est le principe intérieur qui anime un sujet vivant, sans lequel il risque de s'étioler. Cette question à son tour exige un regard en arrière sur les premiers animateurs de la vie psychique, ceux qui mettent en mouvement le jeu du désir, sans lequel l'existence retombe immanquablement dans l'inanition. On connaît cette fameuse expérience menée dès le haut Moyen Age par Frédéric II de Hohenzollern, qui, voulant... [Lire la suite]
21 août 2017

NOTE sur la THEORIE EPICURIENNE des DIEUX

  Il y a, dans la théorie épicurienne des dieux, une singularité qui n'a guère été relevée. On connaît assez bien la version officielle, fidélement reprise par Lucrèce, et jamais démentie par la suite : les dieux sont des êtres naturels comme les autres, formés d'atomes - il n'y a pas d'exception au principe naturaliste universel - mais une classe d'êtres à part, jouissant de propriétés spéciales : "incorruptibles et bienheureux". Incorruptibles signifie que leur structure de composition est inaliénable, toute perte de substance... [Lire la suite]

18 août 2017

LE CHANT DES ORIGINES : Chant Premier : (1) prologue

                   LE CHANT DES ORIGINES                                                                                                                Aux amis d'aujourd'hui et de demain    ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 août 2017

LE CHANT DES ORIGINES : Chant Premier (2)

                          CHANT PREMIER                                     2       Au début n'était pas le Verbe, ce bavard intempestif   Ni l'action, n'en déplaise au poète,   Car il n'y eut jamais de début dans la nature   Qui de toujours et pour toujours jette les dix mille êtres   Au risque de naître, de vivre et de périr, ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 août 2017

Le Chant des Origines; I, 3

  3   « Tu n’étais qu’une pauvre petite boule de chair Flottant dans l’eau visqueuse du giron Buvant le sang, régurgitant le sang Tu sentais vaguement autour de toi des murailles de chair Contre lesquelles tu te heurtais parfois, D’où tu rebondissais comme un ballon, Des bruits confus berçaient tes longs sommeils Peuplés de choses douces et molles Comme des oreillers de coton léger, Des sensations passaient comme des anges Dans un ciel qui était terre et mer tout ensemble, Et qui te traversaient sans te... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 août 2017

Le CHant des Origines, I, 4

            Si vite     L'éclair sabre le ciel qu'à peine     On voit des étincelles éparpillées     Sitôt éteintes dans le noir.     Le mont là haut     Tremble sur ses assises, et la pluie     Mêle le ciel à la terre. Sombre     Catafalque. L'orage     Est le maître du temps,     Juste mesure du feu où le dieu     Et l'homme se séparent.     Le tonnerre roule au loin    ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 05:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,