Voici, pour soulager l'esprit, entre deux chapitres du Chant des Origines, une petite fantaisie :

                     

    

                          TABAC

 

            Je n'ai qu'un vice mais il est

            Tenace comme les morpions

            Qui burinent le cervelet

            Et vous accrochent le croupion

   

               C'est une vertu cavalière

            Et digne d'un caballero

            De fumer comme pétaudière

            De bravacher comme un héros !

 

            Mais le cigare est trop austère

            Il vous a l'air sophistiqué

            Fidel Castro patibulaire

            Petit minet fade et friqué

 

            J'aime plutôt ma chère pipe

            Qui fume aux encas du hasard !

            Ah que le violon me ripe

            En ré mineur, sacré Mozart !