4

 

   Amour qui nous tiens, qui nous perds

   De toi nous sommes amoureux

   Bien plus que de la belle aux yeux pers

   Tendre déesse de nos voeux

   Qui dans ses chaînes nous enserre !

 

   Désir du coeur, mon bel orage

   De toi nous sommes désirants

   Bien plus que du vif corps sauvage

   D'une pucelle promenant

   Au bois joli son pucelage !

 

   Amour d'amour et désir de désir

   Nous voici tout branquebalants

   A ne savoir qui nous chavire

   Et qui nous rend si malcontents

   Entre les pleurs et les soupirs !

 

   J'aime l'amour et je le crains

   Et le désir me désespère

   A ne savoir, dans ce destin

   De malfaçon et de chimère,

   Où est l'Etoile du matin

 

   L'étoile chérie des marins

   Brillant du fond des nébuleuses 

   Qui se lève au petit matin

   Chasse les pensées ténébreuses,

   Dansant le jour, clair et serein.