L'ETRANGER

 

   Passant parmi nous

   Il a laissé la trace de son pas

   Gravée au feu dans le roc.

 

   Quelques uns, plus malins croyaient-ils,

   Ont plongé leur talon dans l'empreinte

   Le pied fut calciné.

 

   Nul n'a bandé jamais l'arc d'Ulysse,

   Nul n'a retrouvé la sandale de bronze

   Recrachée du cratère.

 

   Certaines choses ne se peuvent faire.

   Il faut laisser vierge l'empreinte

   Ne pas violer la nudité.

 

   Il est venu l'Etranger, il s'en est allé.

   Nul ne sait rien de lui

   Nul ne connaît son nom ;

   A jamais il demeure

   Celui qui fut et qui n'est plus.