Il y a une vingtaine d'années un ménage moyen téléphonait cinquante fois par an. Aujourd'hui la chose se compte en dizaines de milliers. Il serait intéressant de chercher les causes de cette monstureuse inflation. J'en vois plusieurs - qui valent ce qu'elles valent !

1) La communication téléphonique est techniquement plus aisée

2) Elle est moins chère

3) Les gens ont plus de choses à se dire

4) Les gens s'aiment tellement qu'ils ne peuvent rester sans se le dire, ne supportant ni distance ni délai.

Pour ma part, j'en vois bien une cinquième, mais je ne sais trop si je peux la publier ici : ces gens n'ont RIEN à se dire, et s'ils parlent tant, c'est pour se cacher ce fait très évident qu'ils sont immergés dans le vide, de la tête aux pieds, comme dans un gigantesque baquet de chewinggom fondu. (Petit clin d'oeil à l'inénarrable Louis de Funès dans "Rabbi Jacob")