Dionysos, entouré du chœur des Ménades, fait son entrée à Thèbes. Le roi Pentée, scandalisé par  le comportement des femmes qui ont fui la ville pour s’égailler dans les forêts, ordonne de saisir et d’enchaîner cet étranger perturbateur qui se prétend fils de Zeus. Horrifié par cette décision qu’il juge impie, le Chœur prend la parole pour célébrer le dieu, et avant toutes choses, le vin qu’il a donné aux dieux et aux hommes, cette dive boisson « qui met fin aux souffrances des malheureux ».

          « Le fils de Sémélé, qui dans les festins aux belles couronnes

          Vient avant tous les Immortels !

         A lui de conduire le train,

         De folâtrer parmi les chœurs au son des flûtes !

         Il met un terme à tout souci,

        Quand dans les banquets en l’honneur des dieux

        Coulent les perles de la grappe,

        Et que dans les festins ornés de lierre

        Le sommeil monte des cratères,

        Enveloppant les hommes ».

 

          Passage tiré des « Baccantes » d’Euripide, vers 375 à 384)