31 mai 2010

De la VOLUPTE

"Diva voluptas" s'écrie Lucrèce au seuil de son hymne à Venus. Divinité de la volupté! Qui, aujourd'hui, oserait sérieusement parler d'une divinité de la volupté? On glorifie de toutes parts la jouissance, chacun tente désespérément d'en repousser les limites infrangibles avec tous les gadgets imaginables, mais la réalité impose tôt ou tard sa loi d'airain : la jouissance est bornée par les limites du corps, et au delà c'est la maladie, la folie ou la mort, en tous cas une sorte de perversion de l'illimité, où toute loi humaine finit... [Lire la suite]

30 mai 2010

Théorie et pratique

Nos considérations pyrrhoniennes vous ont peut-être plongés dans un abîme de perplexité. Si c'est le cas, bravo, vous êtes en bonne voie! On ne saurait philosopher véritablement sans sombrer de temps en temps dans une "aporie", une absence de ressources, de certitude et de repère. Bien entendu il n'est pas bon de s'y installer comme dans un nid douillet (Montaigne) ou d'y crever de désespoir. La leçon pyrrhonienne est rude. Mais je crois qu'il faut y passer, comme dans un entonnoir, ou comme dans le ventre de la baleine, en... [Lire la suite]
29 mai 2010

THUMOS : le coeur et la raison

Thumos, c'est, en grec, le souffle de vie, d'où l'âme comme principe vital, siège des passions, du désir, de la volonté, de l'humeur. Désigne aussi le coeur comme siège de l'affectivité. Méraphoriquement thumos ce serait la région du plexus solaire, tout près du coeur, zone du centre de l'être vivant, par distinction avec le ventre, siège des besoins "reptiliens" et d'avec la tête siège de l'intelligence et de la raison (Logos) . Les Anciens distinguaient volontiers l'appétit, le coeur et la raison. Revenons un peu sur cette zone... [Lire la suite]
27 mai 2010

Kunisme

Kunisme, c'est la traduction du grec kunismos : "canin". de kuon, le chien. Cette expression de "kunisme" a été forgée comme attribut de Diogène, dit le Chien, en raison de son comportement aboyant, fantasque et provocateur. On dit d'habitude "cynique" mais ce terme a été détourné de son sens philosophique. A juste titre le cynisme a mauvaise presse en ce qu'il désigne une attitude immorale de froideur impitoyable devant la malheur d'autrui, voir de complaisance esthétique à ce malheur. La politique... [Lire la suite]
24 mai 2010

EMPIRISME : De la PEAU et du CERVEAU

Hypothèse embryologique. Imaginons que la peau et le cerveau se développent du même mouvement à partir de la conception, comme si fondamentalement ces deux systèmes n'en formaient qu'un. A l'extériorité apparente de la peau correspondrait l'"intériorité" du cerveau, et inversement. On conçoit aisément la peau comme une surface plane, mais elle est en fait une double surface, externe et interne. A l'extérieur elle protège, filtre les excitations. A l'intérieur elle enregistre, inscrit, mémorise, sélectionne les expériences. Le cerveau... [Lire la suite]
22 mai 2010

De l' ORIGiNAIRE (1)

La question de l'originaire est la seule, à mes yeux, qui mérite un examen approfondi, mieux, qui exige une sorte de percée à travers l'épaisseur des nuages. Quel poète sera capable d'une telle effraction, à travers tant de discours futiles ou intéressés, dans le champ de l'interdit, voire de l'inaccessible? C'est qu'il faut en quelque sorte réduire le langage à l'état zéro de combustion, à l'orée du premier mot énonçable. Et quel est ce premier mot? Les Grecs disaient : physis. Ce qui "croît", ce qui se... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 mai 2010

DE l'ORIGINAIRE (II)

De l’ORIGINAIRE (II) puis l La source d’abord, la fontaine. Voilà de belles images pour se représenter l’originaire. Et mieux que des images, de puissants symboles, s’il est entendu que le symbole relie ce qui est d’abord séparé, ou réunit ce qui devrait l’être. Ici c’est le visuel et l’émotionnel qui se retrouvent dans une profonde intuition de la durée. Car la vie psychique, quand elle est saine, qu’est-elle sinon ce jaillissement continu, ininterrompu qui monte des profondeurs vers la... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 mai 2010

De l'ORIGINAIRE (III)

Au début était Chaos, la Béance. Ne demandez pas béance dans quoi? Ici la logique n'est pas de mise. Le récit généalogique n'est pas temporel bien qu'il doive, par la nature même du langage, emprunter la forme grammaticale de l'imparfait :"Il était une fois". Chacun sait bien, pour avoir été enfant, que ce temps-là est hors du temps, ou d'avant le temps, et toujours encore dans un temps virtuel, jamais épuisé. "Au début était la Béance, ou Hiatus, ou Chaos, ou "la femelle obscure" de Lao-Tseu. La béance est de... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 mai 2010

De l'ORIGINAIRE (IV)

De l’ORIGINAIRE (IV) Je parle mythologiquement, non historiquement. Cela est nécessaire à entendre pour ne pas gauchir la compréhension de ce qui va suivre. Point de mystère : je m’inspire largement d’Hésiode et de Vernant, et de Hölderlin, mais dans une reconstruction qui m’est propre et qui me permettra de construire ma mythologie personnelle. De la Béance surgiront Gaïa, puis Ouranos (le ciel) et Eros, le premier Eros dont j’ai fait la théorie dans un article de « Philothérapie ». La... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 mai 2010

De l'ORIGINAIRE (V) : du quatre et du cinq

De l’ORIGINAIRE (V) : du Quatre et du Cinq On sait que Jung attachait une importance toute particulière au Quatre comme symbole de la Totalité. Quatre éléments, quatre points cardinaux, quatre fonctions psychiques fondamentales (sensation, sentiment, intuition, pensée), quatre types caractérologiques etc. Le mandala tibétain comprend quatre angles, quatre portes. Le carré représente une sorte de perfection intelligible, d’autant qu’on peut l’inscrire de surcroît dans un cercle, lui-même emblème... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,