30 avril 2009

la DANSE de l' AION

La lumière danse dans les arbres Je n'ai plus de passé L'avenir m'indiffère Le beau le merveilleux présent a toutes mes faveurs Inutile de peser, de penser, de choisir Les choses se font d'elles mêmes Se créent et de décréent et se recréent Tout commence Rien n'est jamais pareil Il n' y a jamais de fin, jamais de terme à rien Cela tourne, cela danse Dans l'immense univers tout tourne comme feuilles Dans le lac de tes yeux je m'extasie Dans la lumière qui danse je m'exalte Il n'est d'instant... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 avril 2009

PERSPECTIVE (tanka)

Je vous aime tant Beaux arbres qui respirez Fraîcheur des matins Dans le bleu le vert qui danse Abolit la profondeur!                                          PS Le tanka est une forme fixe de la poésie japonaise classique : 31 syllabes, cinq vers impairs respectivement de 5, 7, 5, 7, et 7 pieds. Pas de rime. L "e" muet en fin de vers ne compte pas. Difficile à faire en... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 avril 2009

DU MOI ECLATE

Qu'est ce qu'un Moi éclaté? Mettons de côté toute référence à la pathologie et supposons qu'on puisse concevoir une pleine santé, une grande santé, non dans un moi structuré sur le mode paranoïaque ou normopathique ( ni obsession mégalomaniaque, ni conformisme social intériorisé) mais comme mode d'être, de sentir, de parler et d'agir selon le principe de multiplicité. Qu'est ce à dire? Nous croyons généralement que le moi doit être unifié, totalisé, voire totalitaire : un corps, une âme, un esprit, un caractère, une personnalité,... [Lire la suite]
27 avril 2009

DU DEUIL :(2) : deuil et moi-idéal

Dans l'article précédent nous avons pu mettre en évidence la prédominance de la perte narcissique sur la perte objectale. En termes plus simples : dans la perte de l'objet c'est surtout une partie de moi que je perds. Mais alors quelle est cette partie? Il semble impossible de répondre a priori à cette question sans tomber dans l'arbitraire le plus total. Pourtant je crois que nous disposons d'un critère : quelle est l'expérience vraiment la plus douloureuse? Dans quelle expérience de perte avons-nous souffert le plus? Allons plus... [Lire la suite]
24 avril 2009

Les Gabizos

A chaque pays son Mont OLYMPE
Posté par Democrite à 12:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 avril 2009

DU DEUIL

Que faut-il entendre par travail du deuil? La chose reste assez mystérieuse, d'autant que ce travail peut ne pas commencer, ou s'éterniser dans le marécage d'une douleur indépassable. Et pour commencer, savons-nous ce qu'on appelle deuil, avant de parler d'un hypothétique travail de deuil? Je suppose que deuil appelle étymologiquement "dolor ", douloir, douleur. Nous ajoutons immmédiatement : douloir de la perte. Etre en deuil signifie donc être en douleur d'une perte subie, réelle, imaginaire ou symbolique. Pour celui qui... [Lire la suite]

20 avril 2009

DES OURS

J'habite au pays des Ours. Enfin presque. Car d'ours, ici, je n'en ai jamais vu. Mais les journaux locaux ne parlent que de lui, l'Ours maléfique, mangeur de troupeaux, roi des forêts, ours de Slovénie, ours des Pyré nées. L'autre jour j'ai lu une histoire assez savoureuse d'un ours qui rôde dans les alentours de Ljublana à la rechecrche d'une femelle qui agréerait à son goût, mais, hélas, enfermée dans un zoo! Imaginez le dilemne cornélien de ce diable d'ours, partagé entre l'appétit légitime de son ventre, et la terreur de... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 avril 2009

STELE pour HERACLITE

Sans toi que je suis pauvre, ô Mnémosyne Et comme un trèfle qu'on effeuille Les images, les mots gisant à terre Même l'amour ne garde souvenir! Mais celui qui passa la Grande Muraille N'a souci de songer, de penser, de rêver Les saisons passent comme feuilles Le jour, la nuit, qui peut les dissocier?
Posté par GUY KARL à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 avril 2009

DE LA LECTURE

Que de livres! Et dans cet immense amas, que choisir? Essayez l'expérience suivante : avant de vous expédier en solitaire sur une île déserte pour une durée indéterminée on vous accorde le droit d'emporter dix livres. Lesquels choisirez-vous? C'est déjà très difficile si vous aimez lire! Passons à cinq. Cela relève de la torture! Et puis, un seul! Là c'est franchement l'horreur. J'y ai réfléchi quelquefois et je balançais entre "Les Trois Mousquetaires" et "Les Essais" de Montaigne. Finalement, comme choisir... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 avril 2009

DU CONTINUUM PSYCHIQUE II : de la VOLONTE d'OUBLI

Pour être sujet, depuis quelque temps, à de fréquents oublis, ou, comme on dit, des trous de mémoire, je m'interroge sur le fonctionnement de cette faculté et sur l'utilité des souvenirs. Le problème c'est qu'il y a peut-être autant de sortes de mémoire que d'activités mentales et corporelles. Ma mémoire de travail intellectuel est excellente, pour peu que j'exerce correctement mon jugement, qui est tout aussi excellent. Par contre j'oublie à peu près tout ce qui concerne la vie courante et qui n'est pas fixé dans l'habitude. Il m'est... [Lire la suite]