La lumière danse dans les arbres

Je n'ai plus de passé

L'avenir m'indiffère

Le beau le merveilleux présent a toutes mes faveurs

Inutile de peser, de penser, de choisir

Les choses se font d'elles mêmes

Se créent et de décréent et se recréent

Tout commence

Rien n'est jamais pareil

Il n' y a jamais de fin, jamais de terme à rien

Cela tourne, cela danse

Dans l'immense univers tout tourne comme feuilles

Dans le lac de tes yeux je m'extasie

Dans la lumière qui danse je m'exalte

Il n'est d'instant que de l'éternité.