SOURCE

Tu es ma source intérieure

Tu n'as pas de naissance

Et tu n'as pas de fin

Tu coules doucement du fond de moi

Sereine, tranquiile et mélodieuse

Tu chantes l'éternelle danse

Et dans mon corps voué à la poussière

Tu fus, tu es, et tu seras

Tu ne m'appartiens pas

C'est moi qui t'appartiens, ô bienheureuse!