CIGOGNES

O cigognes de mon enfance

Pourquoi partir si loin, si loin

Par delà les océans, les monts, les déserts

Pourquoi partir si c'est pour revenir?

Restez donc dans mon coeur

L'enfance n' a jamais de fin.

MARTINETS

Vous volez, vous nagez, virevoltez

Entre les beaux nuages

Vous piquez droit sur les toits

Rasez les murs de la grange

jamais vous n'êtes en repos!

Ah - j'aimerais tant, ô vol oblique et zigzaguant

Avec vous seuls parcourir tout l'espace

Du ciel immense et pénétrant!